just-17-1273203

« Une lycéenne rebelle. Un professeur hipster.

Un amour interdit.

Onze ans les séparent.

Mais la morale ne peut rien contre l’amour.

Elle est bien plus que son élève.

Il lui est formellement interdit.

Elle a tout à apprendre.

Il a tant à perdre…

Elle n’a que 17 ans.

Mais elle sait ce qu’elle veut : lui. »

 

Mon Avis : Tout fraîchement terminé, j’avais besoin d’une petite romance pour couper le thriller psychologique que je lisais. Oh combien j’aime ces romances où la différence d’âge peut être un problème entre nos deux protagonistes… mais si ce n’était que ça !

A lire le résumé, le mot « hipster » (en plus d’être tatoué), m’a de suite séduite. Pas que je sois fan des barbes, mais plutôt de leur image qu’ils renvoient, un côté mystérieux, bad boy, et une certaine classe il faut bien le dire.

Comme le résumé le révèle, une romance interdite entre un professeur à tomber par terre et la toute nouvelle rebelle franchement débarquée, mais pas si enchantée que ça.

J’ai été prise dès les premiers chapitres, l’auteure a su m’embarquer dans leur tourbillon, une rencontre ouaw, on s’imagine être Lemon qui n’ose pas affronter le regard de son professeur tellement il dégage que ça s’en ressent au travers de la lecture, on y est presque dans cette salle de cours !!!

Les moments entre Lemon et Roman sont juste magnifiques. Cette envie, cette soif, cette découverte, cette consumation qu’ils ressentent vers l’autre, une addiction !

Vous l’aurez compris qu’on y passe un très bon moment de lecture… donc laissez vous porter par ces deux jeunes gens…

 

« Infinite LOVE, nos infinis chaos » d’Alfreda Enwy.

infinite-love-tome-1-nos-infinis-chaos-859247-264-432

« Il sourit, son regard se posa sur mes lèvres. Il les dévorait des yeux.

Oh, non… seigneur, non ! Pas ça. Les baisers, jamais. Surtout pas après un tel rêve, surtout pas après avoir revu ça ce soir…

— Ne m’embrasse pas, murmurai-je. Ne cherche pas à m’embrasser, Nate. Jamais. »

Dylan a vécu un grave traumatisme dans son adolescence, depuis lors, elle fait ce qu’elle peut pour se reconstruire. En débarquant à San Francisco, elle compte bien reprendre sa vie en main : poursuivre son entraînement au sport de combat, obtenir une licence de management, et, surtout, garder ses distances avec la gent masculine – ses lèvres n’embrasseront plus jamais celles de personne. Plus jamais. À moins que la rencontre de Nate, séduisant boxeur au passé sombre, et de son fils de 4 ans, aussi charmant que son père, ne vienne perturber cette dernière règle.

Alors que leurs chemins ne cessent de se croiser, Dylan sent son cœur et son corps s’éveiller, et ses troubles passés la hanter de nouveau… »

Mon Avis : Je ne pensais pas du tout me retrouver samedi après-midi sur mon canapé avec mon téléphone  et lire la rencontre entre Dylan et Nate. Les chapitres ont défilés petit à petit et me voilà prise au piège !

Voilà longtemps que je n’avais lu de romance, mais alors celle-ci de part ses échos, je l’avais téléchargé sur un coup de tête dans mon téléphone au cas où je m’ennuierai un jour.

Quel coup de cœur ! je l’ai dévoré, j’avoue je suis tout aussi tombée sous le charme du beau Nate, jeune papa, tatoué au physique d’Appolon. Franchement qui ne l’aurait pas été, en plus de son pti garçon Kyle âgé de 4 ans, un amour de mini moi.

Le personnage de Dylan m’a énormément ému, un passé lourd à traîner et  dont il faut savoir tourner la page. Mais sa détermination et son attitude vous donne envie de croire en ses femmes qui ont connu l’agression.

Un titre que je conseille, j’en ai eu les larmes aux yeux à la fin… Émotions garanties.

Je vous présente « Papouille »…

Quel honneur de vous présenter Papouille que j’ai recueilli aujourd’hui, maman angora et papa sauvage, j’ai été séduite dès que je l’ai vu. Câline, joueuse, il me manquait ça dans ma vie, une petite boule de poils. Quand je vois tant de lecteurs et lectrices en train de lire avec leur compagnon, ça me donnait envie. Les chats me passionnent beaucoup… Merci à mon homme d’avoir accepté 💚

« Le purgatoire des innocents » de Karine Giebel.

bm_cvt_purgatoire-des-innocents_7133

« Raphaël a passé des années en prison pour vols à main armée puis pour récidive. Pendant son absence, sa mère est morte de chagrin tandis que son jeune frère William prenait le même chemin que lui. Raphaël, à sa libération, entraîne celui-ci dans leur premier braquage en commun, une bijouterie de la place Vendôme, avec la complicité d’un jeune couple. L’affaire tourne mal, un policier et une passante sont tués, et William est grièvement blessé. Leur cavale devient pour Raphaël une véritable course contre la montre : il faut sauver son frère. Les quatre fuyards atterrissent à quelques heures de Paris, et trouvent le numéro d’une vétérinaire, Sandra, qu’ils prennent en otage chez elle, dans sa ferme isolée, et forcent à soigner William. Sa vie contre celle du braqueur. C’est dans cet état d’esprit que Sandra doit opérer dans son salon, sans trembler, elle qui n’est pas chirurgienne. Mais les jours passent et William n’est toujours pas en état de reprendre la route. Et lorsque le mari de Sandra prévient sa femme de son retour, tous attendent. Les uns de le prendre également en otage et Sandra d’être sauvée… ou peut-être autre chose… Car ce que Raphaël ignore, c’est qu’ils sont dans la demeure du diable. »

Mon Avis : Une vraie pépite ce livre !!!! Cette auteure est incroyable car elle réussit à me faire passer par beaucoup d’émotions et m’arracher des larmes, me serrer la gorge ! 

Coup de cœur garanti pour ma part ! je ne ferais pas de résumé sur ma lecture, juste lisez-le ! ayez le cœur bien accroché.

Juste gros bémol, grosse panne de lecture durant des mois, je n’arrive pas me plonger réellement dans une nouvelle lecture et d’aller jusqu’au bout… ça perdure et ça m’énerve !

Caladium, quand tu me séduis…

Samedi, ce matin, pluie… J’aime quand il pleut car pour moi, c’est un temps idéal pour de nouvelles plantes. Justement le marchand de plantes tenait son stand habituelle au marché donc je suis allée me ballader.

Deux Caladiums j’y ai pris, j’adore cette plante qui préfère de loin l’ombre… elle nous offre différents couleurs selon son espèce, je trouve magique et tellement mystérieux ses palettes de couleurs que le Caladium nous propose…