Caladium, quand tu me séduis…

Samedi, ce matin, pluie… J’aime quand il pleut car pour moi, c’est un temps idéal pour de nouvelles plantes. Justement le marchand de plantes tenait son stand habituelle au marché donc je suis allée me ballader.

Deux Caladiums j’y ai pris, j’adore cette plante qui préfère de loin l’ombre… elle nous offre différents couleurs selon son espèce, je trouve magique et tellement mystérieux ses palettes de couleurs que le Caladium nous propose…

« Toutes blessent la dernière tue » de Karine Giebel.

CVT_Toutes-blessent-la-derniere-tue_1231

« Maman disait de moi que j’étais un ange.
Un ange tombé du ciel.
Ce que maman a oublié de dire, c’est que les anges qui tombent ne se relèvent jamais.
Je connais l’enfer dans ses moindres recoins.
Je pourrais le dessiner les yeux fermés. Je pourrais en parler pendant des heures.
Si seulement j’avais quelqu’un à qui parler…

Tama est une esclave. Elle n’a quasiment connu que la servitude.
Prisonnière de bourreaux qui ignorent la pitié, elle sait pourtant rêver, aimer, espérer.
Une rencontre va peut-être changer son destin…

Frapper, toujours plus fort.
Les détruire, les uns après les autres.
Les tuer tous, jusqu’au dernier.

Gabriel est un homme qui vit à l’écart du monde, avec pour seule compagnie ses démons et ses profondes meurtrissures.
Un homme dangereux.
Un matin, il découvre une inconnue qui a trouvé refuge chez lui. Une jeune femme blessée et amnésique.
Qui est-elle ? D’où vient-elle ?

Rappelle-toi qui tu es. Rappelle-toi, vite !
Parce que bientôt, tu seras morte. »

Mon Avis : Woaw !!! mais quel pavé mais surtout quelle histoire !!! Voilà un pti moment que je l’ai lu mais j’ai encore les émotions que j’ai ressenti les 50 dernières pages.

Voilà un auteur que je voyais partout et encore aujourd’hui, je me sentais comme la dernière sur terre à ne pas l’avoir encore lu donc pour un premier titre mon choix s’est arrêté sur celui-ci et quelle claque !!!

Je ne ferais pas de gros résumé, juste vous dire que si vous voulez la découvrir alors je vous conseille ce titre. Il m’a fait passer par tant d’émotions, m’a donné de l’espoir, m’a noué le ventre, la gorge, subi des nuits blanches pour me faire verser des larmes… donc pari réussi pour l’auteur, elle m’a emmené là où elle comptait emmener ses lecteurs avec Tama.

Poignant… trop poignant !

« Soeurs » de Bernard Minier.

CVT_Soeurs_5145

« Pauvres âmes déchues.
Il a fallu que je vous tue…

Mai 1993. Deux sœurs, Alice, 20 ans et Ambre, 21 ans, sont retrouvées mortes en bordure de Garonne. Vêtues de robes de communiantes, elles se font face, attachées à deux troncs d’arbres.
Le jeune Martin Servaz, qui vient d’intégrer la PJ de Toulouse, participe à sa première enquête. Très vite, il s’intéresse à Erik Lang, célèbre auteur de romans policiers à l’œuvre aussi cruelle que dérangeante.

Les deux sœurs n’étaient-elles pas ses fans ? L’un de ses plus grands succès ne s’appelle t-il pas La communiante ? L’affaire connaît un dénouement inattendu et violent, laissant Servaz rongé par le doute : dans cette enquête, estime t-il, une pièce manque, une pièce essentielle.

Février 2018. Par une nuit glaciale, l’écrivain Erik Lang découvre sa femme assassinée… elle aussi vêtue en communiante. Vingt-cinq ans après le double crime, Martin Servaz est rattrapé par l’affaire. Le choc réveille ses premières craintes. Jusqu’à l’obsession.

Une épouse, deux sœurs, trois communiantes… et si l’enquête de 1993 s’était trompée de coupable ?

Pour Servaz, le passé, en ressurgissant, va se transformer en cauchemar. Un cauchemar écrit à l’encre noire.

Mon Avis : Eh bien voici le premier titre de l’auteur que je lis et pourtant ce n’est pas ce qu’il manque dans ma bibliothèque, mais j’ai voulu commencer par celui-ci car le résumé me plaisait que trop bien.

J’ai bien aimé je dois avouer. Je préfère de loin les chapitres courts au rythme soutenu et quand il y a un rebondissement à chaque fois qui vous force à continuer au prochain… mais là quelques phrases longues mais ça se tient.

Jusqu’à la fin je n’ai rien vu venir, la vérité se fait jour et m’a quand même chamboulé, le dénouement est triste… Super bien pensé.

Une lecture que je conseille…

Mes fifilles…

Mes plantes…

Voilà longtemps que je n’ai posté d’article, mais je reviens aujourd’hui avec un album que j’affectionne beaucoup, mes fifilles, mes plantes au feuillage originale.

J’aime les cactées, les plantes grasses et certaines plantes ornementales qui font une déco intérieure naturelle et surtout originale.

Depuis que j’ai commencé ma petite collection de plantes, j’ai découvert que Mère Nature m’offrait tous les jours des beautés dont on ne peut expliquer les origines, mais qui donnent du baume au coeur le matin au réveil…

Le soir après le boulot quelle joie d’arriver et de les voir… c’est de l’oxygène pure…

 

 

 

« MY STEPBROTHER, L’INITIATION DE SOPHIE S. PIERUCCI »

51dc7MzWIqL._SY346_

« Cassie est une jeune femme très intelligente… Trop ! Elle effraie tout autant qu’elle intrigue, et ce n’est pas Carl, le fils de la seconde épouse de son père, qui dira le contraire !
Carl est son exact opposé : joueur, tombeur, il n’a peur de rien ni de personne. Sauf quand Cassie lui demande de l’initier aux plaisirs de la chair, elle qui n’a jamais eu de relation durable.
Mais quand l’exercice dérape, il est déjà trop tard, et les deux amants se jettent à corps perdu dans une passion… interdite.
Interdite aux yeux de tous, de la société, de leurs parents, de leurs amis. Mais comment résister au désir qui les consume ? »

Mon Avis :  Avant de me plonger dans cette lecture, j’avais commencé un auteur nordique dans le genre policier, mais il me fallait quelque chose d’excitant. Donc Google mon ami, m’a trouvé une belle romance ayant comme thème « la différence d’âge » mais en plus j’y ai découvert un peu plus la signification du terme « stepbrother ».

Un coup de cœur, réellement ! Mon flair a eu du bon. Une différence d’âge de 10 ans entre Carl et Cassie j’adore, des personnages attachants et qui m’ont plu par leur personnalité. Une plume exquise, je ne vous décris pas les scènes érotiques mais ça vaut vraiment le coup de découvrir la plume de l’auteur, un bijou. Ce qui m’a vraiment plus c’est qu’on n’a pas l’homme dévasté et dont la narration va tourner de façon « gnan gnan » si vous voyez ce je veux dire, moi j’aime quand ça reste réaliste, un homme malgré ses peines de cœur, reste un homme ! Quant à la jeune femme, bien que n’ayant aucune expérience, ou n’avoir juste flirter dans sa vie, à 21 ans je la trouve mature !

Donc moi je dis sautez sur ce titre sans hésiter, coup de cœur assuré !!!

 

Centre culturel Tjibaou

Voilà 2 week-end de ça, nous étions partis se balader au salon du Tourisme qui se passait au Centre Culturel Tjibaou, un très beau lieu où sont mis en valeur le patrimoine archéologique et linguistique kanak ; les formes contemporaines d’expression de la culture Kanak, en particulier dans les domaines artisanal, audiovisuel et artistique ; de promouvoir les échanges culturels, notamment dans la région Pacifique Sud.

Il était sûr que j’allais trouver de jolies plantes comme de beaux produits du pays, avec un temps magnifique qui nous a accompagné tout le WE.

Quelques photos prises sur le site, c’est un endroit où il est bon de s’y promener, se poser et même pique niquer… Pour les touristes c’est juste magnifique…

 

Derbies…

Mon dernier achat sur Kiabi que j’ai reçu ce WE… Mes Derbies blanches dont je rêvais !

Je ne pensais pas un jour mettre ce style de chaussures mais à force de voir sur le net, j’avoue que ça donne de la class avec une tenue sympa pour aller au bureau, en plus que la saison fraîche s’installe doucement mais sûrement… Le hic c’est d’avoir oublier d’acheter des sockets invisibles…

En dessous quelques tenues prises sur Pinterest, j’adore ce look un peu masculin, class et mature… pas de chichi tout en restant bien habillée pour aller au bureau.

Et vous fan de derbies ou pas ?

J’aimerai en trouver des marrons… affaire à suivre…