« Il était une fois, au Douzième Coup de Minuit » de Eloise James.

minuit

Synopsis… « Réduite au rang de servante depuis la mort de son père, Kate vit sous le joug de sa belle-mère Mariana.

L’odieuse femme va bientôt marier sa fille, Victoria, à un éminent parti, mais avant tout, la future épouse doit être présentée au prince Gabriel. Par un coup du sort, Victoria ne peur se rendre au château. C’est donc Kate qui est envoyée à sa place, déguisée en fiancée. Kate va rencontrer Gabriel, un prince aussi charmant qu’arrogant. Un prince pour qui son coeur vacille, mais que le destin s’acharne à lui dérober. Et si un baiser avait le pouvoir de tout changer ? Et si les contes de fées existaient ? »
 
Mon Avis : Oh la la la les romances ne peuvent que bien se terminer surtout quand les deux protagonistes sont fait pour l’autre…
 
Voilà une romance qui m’a fait bien plaisir, là où le drame a entraîné de la tristesse l’amour arrive à bon point pour lever le rideau sur un monde cruel. Première romance historique que je lis de cette auteure, sincèrement si je me suis penchée sur cette série peut-être à cause de cette atmosphère de conte de fée. Toute femme a rêvé de vivre un conte de fée en amour… J’ai quand même appréhendé car il y a quand même une petite nuance de déjà vu mais qui sait les histoires se ressemblent mais ont toutes quelques notes différentes des autres. Ici l’auteure utilise l’un des plus vieux contes de l’histoire mais qui ne se démode pas, celui de Cendrillon. Mais belle surprise, l’auteure utilise ce conte librement, nous retrouverons bien les pièces principales, la méchante belle-mère, la marraine, le beau prince charmant et enfin l’unique détail indispensable, la pantoufle de verre…
 
Voici ici l’histoire, la très belle rencontre entre la belle Kate et du beau prince Gabriel… Jeune femme devenue servante au décès de son père, rang désigné d’office par sa cruelle belle-mère, Kate a 23 ans vivant au domaine familiale sous les ordres de sa belle-mère Mariana et en compagnie de sa demi-soeur Victoria. Kate ne pense plus à trouver l’amour et n’espère plus échapper à son statut de pauvre fille et vieille fille, Kate étant dans le belle âge de toute convoitise masculine, là où à son âge on cherche à marier toute jeune femme.
 
Mais voilà qu’un évènement va changer la triste vie de la belle jeune femme, en effet forcée par sa belle-mère, Kate se voit remplacer sa demi-soeur à un bal en se passant sous l’identité de cette dernière. En effet Victoria s’étant fait mordre à la bouche par l’un de ses compagnons domestiques, celle-ci ne peut accompagner son futur époux à un bal donné par un prince, le prince Gabriel. N’ayant pas le choix, c’est sous une autre identité et une autre apparence physique qu’elle accompagnera son futur beau-frère.
 
Delà Kate fera la rencontre du prince Gabriel, un prince pas tout à fait comme les autres. En effet Gabriel est passionné d’archéologie, préférant vivre au fin fond de l’Angleterre dans ses fouilles historiques mais Gabriel a un rang à tenir, c’est un prince et dois honorer sans statut avant tout le reste, dernier d’une lignée d’archiducs d’une principauté européenne, il se doit de se plier à ses devoirs et faire remonter le statut financier de son domaine et se marier avec une princesse dont la dot ne pourra que faire voir les beaux jours à son clan car il faut le savoir que Gabriel est entouré de nombreux oncles, de nombreuses tantes et autres membres de sa famille plus ou moins éloignés. La lecture est riche en personnages tout aussi charmants mais originaux sans oublier les animaux comme les trois chiens de Victoria, des bichons maltais que Kate devra traîner partout afin de cultiver sa fausse identité, bref des personnages qui s’agitent tout le long d’une lecture charmante, séduisante et hilarante mais sans oublier la principale attraction, le couple Kate et Gabriel (décidément j’adore ce prénom !!!).
 
L’auteure m’a séduite dans son style d’écriture, elle allie à perfection charme, séduction, ironie et tristesse, une lecture simple et fluide mais dont le fond de l’histoire est profond, on s’attache à l’histoire de Kate, à son passé et à son devenir, elle est de ses héroïnes qui vous donnent espoir quand on pense qu’il y en a plus et qui avance même si elle ne pense plus à une fin heureuse. L’auteure met en avant les atouts physiques de Victoria la demi-soeur à côté de Kate au physique plus menu, mais dont la personnalité est aussi séduisante que des courbes, elle séduit de par son caractère, sa personnalité originale, sa bonté et sa force malgré la perte de ses parents. Kate est une révélation, Gabriel en est séduit de suite.
 
L’auteure nous offre là un prince au physique dressé comme un dieu grecque, cette manie de se répéter dans la description de la chevelure de ce dernier, sans en agacé la lectrice, elle nous charme comme lui a charmé Kate, il est tout ce que Kate rêve, un homme et pas juste un titre. Les moments passés entre eux ainsi que leurs dialogues m’ont fait tourné la tête, l’esprit conte est respecté, magie, amour, plaisir, rêve. L’auteure dépasse les limites du conte et va plus loin qu’un baiser et nous offre de jolis moments d’intimité… Et le passage qui m’a plus charmé ce fût le soir du grand bal, quand elle s’y présente sous sa réelle identité et sa vraie apparence… moment magique que je me suis mise à imaginer…
 
Bref vous l’aurez compris j’ai adoré cette lecture, je ne dirai pas que c’était un coup de coeur  mais presque, pour qu’il en soit un il aurait fallu des larmes, des drames plus profonds mais là on s’arrête à un conte de fée où ne peut que mêler rêve, magie et amour…
 
 
Publicités

Une réflexion sur “« Il était une fois, au Douzième Coup de Minuit » de Eloise James.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s