« Les Chroniques des Anciens, le Baiser du Dragon » de Théa Harrison.

théa

« Mi-humaine, mi-dragonne, Pia Giovanni a été choisie pour une mission ultra-dangereuse : dérober un élément du trésor de Dragos Cuelebre, le dragon le plus redoutable au monde. Simple pion dans la guerre qui oppose le roi Faë à Dragos, Pia va bientôt subir la colère de la ténébreuse créature… »
Mon Avis : Voilà un premier tome dont j’avais hâte de lire d’une part parce que nous avons là un dragon comme mâle, ça change des vampires et loup-garou et d’autre part je suis toujours curieuse de découvrir une nouvelle série.
 
Un premier tome qui à première vue m’a séduite de par sa couverture et son résumé. Ça sentait la romance paranormale à plein nez.
 
Comme souvent dans le premier tome d’une série, nous faisons la rencontre de l’héroïne déjà en mauvaise posture, le ton est donné dès les premières pages. On s’intéressera à Pia Giovanni, sur le point de quitter son job mais surtout sa ville qui est New York. Victime d’un chantage, Pia aurait dérobé un penny à l’une des créatures surnaturelles la plus puissante du monde identifié sous le nom de Dragos Cuelebre. Dragos est un homme d’affaire riche et puissant dont les trésors sont inestimables mais surtout gardés bien jalousement par son propriétaire. Comme son nom peut laisser imaginer, Dragos est un dragon, une espèce unique et d’une beauté à couper le souffle tant sous sa forme humaine comme animale. Dragos est âgé de plusieurs milliers d’années et habite le Pentahouse, grandiose  tour basé à New York même. Lors de la découverte de l’infraction sur son trésor, Dragos est hors de lui, très prêt de ses trésors, Dragos a mis en place un système afin que personne puisse lui dérober quoique ce soit, mais Pia fait partie des exceptions bien qu’elle savait quels risques elle encourait de voler un être tel que Dragos. Ce dernier se mettra personnellement en chasse de cette intruse mais la rencontre est d’un tout autre sentiment qu’elle était à la base. La colère de Dragos se changera en un sentiment jusque-là inconnu pour lui, aucun des deux ne pensaient autant ressentir de telles émotions, à en ressentir jusqu’aux entrailles, Dragos pensait avoir tout vu avec ses milliers d’années au compteur et Pia ne pensait jamais renaître depuis la mort de sa mère.
 
Au début du roman, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, parce que c’était la première fois que je lisais un dragon et sincèrement m’imaginer les descriptions de l’auteur quand Dragos est sous sa forme de dragon fût un peu pénible. Et puis vient la rencontre entre nos deux protagonistes, ouaw. J’avoue que ce qui fait le point fort de ce premier tome est bien leur rencontre et la romance qui s’en suit. Leur rencontre est percutante, séduisante, Dragos est séduit par la jeune femme, par l’odeur qu’elle dégage. Il sent en elle la même attraction qu’elle éprouve envers lui. Ils tomberont vite dans les bras de chacun, Pia est seule au monde et veut absolument fuir sa vie et Dragos découvre de nouvelles émotions envers Pia d’apparence humaine. Les moments intimes sont dignes du genre, l’auteure nous titillent avec sa plume, on s’imagine, on soupire… c’est pas mal excitant.
 
Malgré une romance délicieuse, ce premier tome ne sera pas un coup de cœur, j’aurais voulu pour autant de romance autant d’action aussi pour ne pas me noyer dans la jalousie et possessivité de Dragos ou encore les doutes de Pia sur les intentions de Dragos envers elle. L’auteur nous emmène dans un univers différent que je n’ai pas l’habitude de lire, pas de vampire, ni de loup-garou, mais un monde peuplé de wyrs, elfes, gobelins et faes où la magie et la sorcellerie empestent. J’aurais voulu qu’elle explore ce côté-là à travers des scènes d’actions qui ont manqué ou qui ont été trop courtes. Mais j’ai été séduite par la garde de Dragos, l’auteure nous présente des personnages secondaires tout aussi charismatiques que notre dragon dont j’ai hâte d’en lire l’histoire, deux noms Rune et Graydon, je pense que le premier des deux pourrait me séduire plus que Dragos. Hmmm patience !
 
En résumé, si on reste dans ce que sert en général la romance paranormale, ce premier tome tient plutôt bien la route, la romance y est forte, les scènes de sexe très intenses au détail près, deux êtres magnifiques que tout opposent mais qui se complètent à merveille, deux destins pour un avenir ensemble et une fin heureuse.

« Friday Harbor, la route vers l’arc-en-ciel » (T1) de Lisa Kleypas

FH

« Il y a des trahisons plus dures que d’autres…
Il faisait bon vivre à San Juan Island, jusqu’au jour où Lucy apprend que son compagnon Kevin la quitte pour emménager avec Alice, sa propre soeur ! Alice, l’éternelle enfant gâtée qui, en lui brisant le coeur, détruit aussi leur famille. Lucy croit bien en avoir fini avec l’amour quand elle rencontre Sam Nolan, le propriétaire du vignoble de False Bay. Passionné, charmant, mais allergique à tout engagement. Car lui aussi a ses propres blessures. Et ses propres secrets… »
Mon avis : Voici le premier roman que je lis de cette auteure, une auteure que j’aperçois sur certains blogs de lecture que je visite, je dois être la dernière personne lisant de la romance à ne pas avoir encore lu Lisa Kleypas.
Cette romance que j’ai trouvé très mignonne, nous entraîne dans la vie de Lucy Marinn, nous commençons la lecture alors qu’elle a 7 ans. Lucy est une petite fille normale, elle a une petite sœur Alice que nous comprenons dès le début, que suite à une maladie grave, cette dernière a failli perdre la vie. Et depuis ce jour, les parents surtout leur mère passe tous les caprices d’Alice, en prétextant à chaque fois sa maladie pour que Lucy témoigne de la gentillesse auprès de sa petite sœur. C’est à cet âge que Lucy découvrira sa passion, travailler le verre, dont une fois adulte en fera son métier en devenant artiste. Le quart du livre est centré sur cette partie de l’enfance de Lucy, l’auteure nous donne le ton dès le début.Une fois adulte nous retrouvons Lucy sur la petite île de San Juan sur laquelle elle vit depuis 2 ans avec son petit ami Kévin. Mais surprise Kévin lui annonce la fin de leur histoire en prétextant qu’il a besoin d’air mais qui s’est trouvé entre temps une nouvelle femme, une confidente en la personne d’Alice la propre sœur de Lucy. Lucy désemparée, ne peut croire qu’Alice a encore mis la main sur quelque chose à elle.

La suite des évènements fera qu’elle rencontrera le beau Sam Nolan, ami en commun qu’elle a avec Justine. Justine fait partie du cercle d’amis de son ex dont elle a fait la connaissance par le biais de ce dernier et avec qui elle entretient une bonne relation amicale. L’auteure nous présente aussi en second personnage Zoe cousine de Justine, on peut s’imaginer ou on aimerait que l’auteure prépare les tomes à venir avec en personnages principaux, ces personnages secondaires dans ce premier tome. Les moments entre ces 3 femmes sont sympa, des discussions autour de leur relation amoureuse. Les seconds personnages sont plutôt sympas, des gens simples comme vous et moi mais qui ont aussi une grande importance, le cadre, l’atmosphère et les personnages sont idéals pour nous faire aimer cette jolie petite romance.

Lucy fera la banale rencontre de Sam sur la plage, suite à sa rupture avec Kévin, elle prend son vélo et se dirige sur la plage, ses sens éparpillés, Lucy est perdue, dévastée  mais en même temps en furie à cause de sa sœur Alice. Sur la plage, elle se sentira observée et traquée, plus en sécurité, sa rupture affolera son imagination qu’enfin de compte en croyant que Sam voulait l’agresser il continuait juste son chemin, ayant un seul chemin pour quitter la plage. Et voilà le premier contact entre Lucy et Nolan qui ne laissera ni l’un ni l’autre indifférent !

Sam est un homme célibataire, viticulteur de métier, il ne lui reste que deux frères Alex en pleine procédure de divore et Mark sur le point de se marier avec sa future femme Maggie. Une enfance malheureuse à cause de parents alcooliques, la perte de leur soeur Viktoria laissant orpheline leur nièce qui sera élevée par ses trois oncles dont Mark l’aîné en est tuteur. Mark ne veut plus connaître la vie difficile et surtout en amour, une seule règle qu’il cultive et en laquelle il y croit, ne jamais passer toute une nuit avec ses conquêtes mais surtout s’endormir dans le même lit jusqu’au petit matin de peur peut-être de se mettre à nu devant une femme alors qu’il voudrait portéger son jardin secret, et la nuit qui est souvent propice aux confidences.

Mais la vie réserve bien des surprises et a décidé de chambouler les vies de Lucy et Nolan. Très vite Sam est séduit par Lucy et ne lui en cache pas. Direct et franc il lui explique que l’engagement n’est pas fait pour lui. De même de son côté, Lucy n’est pas prête à s’aventurer dans une histoire sérieuse subissant encore la trahison de sa soeur. J’ai été séduite par cette relation amicale installé entre ses personnages, c’est beau. Je pense que toute femme que nous sommes avons toujours été à la recherche d’un meilleur ami, mais là il est clair qu’il allait en être autrement. Lucy comme Sam est un bol d’air pour chacun, chacun a son histoire, ses drames et se complètent à merveille et Sam est d’un soutien moral pour la belle Lucy. Les moments partagés sont magnifiques, j’avoue avoir envier Lucy, entre le cadre, l’atmosphère et ses différents personnages qui évoluent dans sa vie. Mais voilà un évènement va rapprocher nos deux personnages, Lucy se fera renverser. etant gravement blessée à une jambe, elle ne pourra se débrouiller seule et aura besoin d’une assistance à domicile et c’est à ce moment que Justine a la bonne idée de demander à Sam de l’héberger chez lui car avec sa jambe immobilisée, seul un homme peut la porter. Sam voit d’un très mauvais oeil la situation car rien qu’à l’idée d’une telle proximité et intimité avec Lucy lui ferait perdre la tête et ainsi franchir des limites qu’il s’était fixées….

Imaginez-vous dans la situation de Lucy ou pire de Sam !!! Cette partie du livre est tout simplement un pur délice, magnifique rapprochement entre deux êtres qui ne contrôlent rien. Il y a eu des moments d’intimités dont la description de l’auteur m’a fait fondre, Sam m’a séduite autant que Lucy a été. L’auteure n’hésite pas à nous titiller, à gentimment nous agacer avec la description physique du corps de Sam, au soleil, en pleine sueur en revenant de ces champs de raisin… Grrrhhhh maudites hormones ! mais qu’il est bon d’avoir toutes ses sensations….

Bref  vous l’aurez compris, un super moment de lecture que je conseille, une belle romance dans un décor qui vous envie de voyager jusqu’à l’île de San Juan.

« Noss Head, Vertiges T1 » de Sophie Jomain.

couverture-etoiles-noss-head-1-vertige-rebell-L-6oenyy

« Hannah, bientôt dix-huit ans, était loin d imaginer que sa vie prendrait un tel tournant. Ses vacances tant redoutées à Wick vont se transformer en véritable conte de fées, puis en cauchemar… Tout va changer, brutalement. Elle devra affronter l inimaginable, car les légendes ne sont pas toujours ce qu on croit. Leith, ce beau brun ténébreux, mystérieux, ne s attendait pas non plus à Hannah. Il tombe de haut, l esprit a choisi : c est elle, son âme s ur. Pourra-t-il lui cacher ses sentiments encore longtemps ? Osera-t-il lui avouer qu il n est pas tout à fait humain ? Il le devra, elle est en danger et il lui a juré de la protéger, toujours… « 
Mon Avis : Voilà un moment que je n’ai lu de lecture YA ou Jeunesse et je n’ai pas été déçue de découvrir le pilote de cette série. C’est sûr et certain je suis fan de loup-garou, j’ai été charmée, séduite par le jeune Leith Sutherland et croyez-moi la petite Hannah a bien de la chance.
 
Voilà un moment que je voulais découvrir cette série dont je lisais beaucoup de bien. J’ai commencé assez tardivement ma lecture et avais peur de ne pas être dans les temps pour finir celle-ci en une semaine mais j’ai été captivée par l’univers de l’auteur, me suis attachée à la jeune Hannah et son histoire.
 
On fait la rencontre d’Hannah, jeune parisienne à l’aube de ses 18 ans, qui à contre-coeur devra passer encore une fois, ses vacances scolaires comme tous les ans à Wick en Ecosse chez sa grand-mère, et donc fêter sa majorité loin de ses amies, loin de Paris.
 
Mais en arrivant à l’aéroport d’Iverness, Hannah fera la connaissance d’un mystérieux jeune homme mais sera loin de se douter des aventures qui l’attendent et avec qui.
 
Je me suis attachée au personnage d’Hannah, franche, courageuse, assez têtue. On a même quelques passages où on découvre une Hannah plutôt rebelle ce qui lui va bien.  Bref une jeune femme bien dans son âge, qui vit dans son temps… mais qui n’a toujours pas connu l’amour et surtout « le » premier baiser. Mais ces nouvelles vacances chez sa grand-mère marqueront un grand tournant dans sa petite vie bien rangée jusqu’à maintenant et plus rien ne sera pareil.
 
Noss Head est une très jolie histoire d’amour entre une jeune fille et un jeune garçon pas comme les autres, l’auteure a créé un univers qui m’a de suite enchantée. Elle a réussi à me mettre dans la peau d’Hannah, à désirer vivre son histoire, à revivre les premiers émois amoureux, ce jeu d’attirance qu’on ne peut contrôler tellement le cœur parle à la place du cerveau. Je me suis imaginée le cadre, l’Ecosse, Wick, le phare, cette petite boutique où elle achète son livre sur les créatures paranormales, sa relation attachante avec sa grand-mère, sa rencontre avec Leith, son secret percé à jour et ses inconvénients.
 
Leath m’a séduite au premier regard qu’Hannah pose sur lui à l’aéroport, une apparition furtive mais tout en intensité. L’auteure m’a rendu curieuse sur ce personnage tant mystérieux. Au fil de la lecture on en apprend beaucoup sur lui, sa nature, son passé, la perte de sa mère alors qu’il était très jeune voire trop jeune. Comment ne pas fondre face à ce personnage, qui très jeune a vécu le drame, l’auteure nous livre là un personnage d’une grande profondeur. Leath est pour son âge d’une maturité exemplaire, il est attentionné envers Hannah e d’une politesse incroyable et physiquement bien bâti bref il ne passe pas inaperçu. L’auteure nous fait ressentir l’attraction entre les deux personnages, elle nous titille les sens et nous donne envie d’être à la place d’Hannah ou de rencontrer un jeune homme tel que Leith avec ses bonnes manières malgré le lourd secret qu’il transporte. Cependant les autres personnages sont tout aussi intéressant, la grand-mère d’Hannah, l’oncle et la tante de Leith.
 
Mais ce qui m’a rendu la lecture agréable, ce fût les paysages dressés par l’auteur. L’auteur nous décrit des visuels qui nous permettent d’imaginer, de reconstruire l’univers dans lequel évoluent Hannah et Leath. Des cadres magnifiques pour une histoire telle que la leur, une histoire de loup garou. J’y passerai volontiers aussi mes vacances. Quel beau voyage en Ecosse nous offre là l’auteure.
 
Pour un premier tome, je ne dirai pas que c’est un coup de cœur car je pense que l’auteure place doucement mais sûrement l’atmosphère et ses personnages, et nous promet une suite encore plus spectaculaire… J’attends de voir ça. Ravie d’avoir pu découvrir la plume de cette auteure et me demande pourquoi avoir attendu si longtemps, bien sûr il y a quelques inconvénients comme dans chaque livre mais je ne suis pas assez pro pour les relever et en général je reste sur les points positifs de mes lectures. Bref un livre qui m’a passionné !