« Les Soeurs Charbrey, sans orgueil ni préjugé » de Cassandra O’donnell.

charbrey

« Le mariage ? Morgana Charbrey ne veut pas en entendre parler ! Elle préfère son indépendance et les sciences, passion qu’elle dissimule derrière une prétendue maladie, loin des regards courroucés de la bonne société.
 
Lorsqu’elle apprend que le manuscrit de sa sœur a été refusé par un éditeur méprisant l’intellect féminin, Morgana décide d’aller confronter ce personnage cynique et détestable.
 
Si ce dernier pense pouvoir confondre la demoiselle à coups de reparties cinglantes et de sourires enjôleurs, il ne sait pas encore à qui il a affaire… »
 
Mon Avis : Voilà un auteure que j’adore lire surtout depuis sa très célèbre saga « Rebecca Kean ». On passe de la bit-lit à la romance historique avec cette nouvelle série qui introduit dans ce premier tome un duo plutôt élégant mais électrique Miss Morgana Charbrey et Milord Malcolm Greenwald. Je vous avoue que l’auteure a titillé ma curiosité avec ce genre que je ne lui connais pas mais j’ai vite trouvé le style de l’auteure, lecture qui se lit vite, d’une compréhension simple, l’auteure a le don de ne pas faire tourner en rond ses lecteurs, bourrés d’obstacles l’auteure sait faire vivre ses personnages à travers une atmosphère sérieuse mais avec beaucoup d’ironie sans nous dévier de toute réalité. J’ai apprécié ma lecture…
 
Nous faisons la connaissance de l’attachante famille Charbrey. L’histoire tourne autour de Morgana, 23 ans, qui a trois sœurs  Rosalie 18 ans, Daphné 12 ans et enfin la petite dernière Mary 9 ans. Ces jeunes filles ayant perdus leurs parents il y a quelques années, c’est Morgana à l’âge de 16 ans lors du drame, qui s’occupera de ses trois jeunes sœurs avec l’aide de leur oncle Lord Charbrey devenu leur tuteur. Dès les premières pages on nous présente la jeune femme comme une femme forte et très indépendante. Loin de l’image classique d’une lady de son époque, Morgana est d’un tempérament bien trempé, l’auteure souligne son attachement  pour les sciences et les inventions, travaille la terre, dirige leur domaine et ses employés d’une main de fer mais reste avant tout une femme de cœur et élève comme une mère ses trois jeunes sœurs.
 
Le résumé nous disant assez sur le pourquoi de l’histoire, je ne reprendrais que les grandes lignes. Rosalie sa sœur de 18 ans aurait envoyé un manuscrit sous un pseudo masculin au comte Greenwald qui est éditeur de métier, un homme méprisant l’intellect féminin et lors du refus de publier son ouvrage, Morgana décide donc d’affronter cet horrible personnage qu’on dit détestable et cynique. C’est en accompagnant sa sœur qu’elles vont se présenter à cet homme mais dès le premier regard échangé entre Morgana et Malcolm, quelque chose va changer en eux, des sentiments jusque là jamais éprouvés par la jeune femme vont naître au fond d’elle même.
 
Voilà une romance historique classique, tous les ingrédients sont là, j’ai été séduite par ce duo, nous avons là deux caractères assez forts et têtus qui veulent toujours avoir le dernier mot sur l’autre. Une lecture qui se lit vite, une écriture fluide mais surtout une histoire banale. Il m’en faut peut pour apprécier une lecture comme ça a été le cas pour celui-ci mais le fond n’est pas lourd, pas recherché comme j’ai pu lire dans certaines romances, j’ai versé des larmes à la fin, il y a une scène très émouvante qui m’a beaucoup touché il faut le dire, mais l’histoire en elle-même reste basique. Ça ne sera pas un coup de cœur mais un bon moment de lecture, des échanges verbaux entre Morgana et Malcolm bien sympathiques et ironiques, Morgana est d’une beauté on s’essaie à l’imaginer d’après les descriptions de l’auteure. Malcolm est le mâle dans toute sa splendeur doté d’un physique irrésistible. Une lecture qu’on ne peut passer à côté de part son auteure qu nous rend curieuse par son genre ici mais j’espère lire la suite par curiosité.
Publicités

2 réflexions sur “« Les Soeurs Charbrey, sans orgueil ni préjugé » de Cassandra O’donnell.

  1. Bookaholic Lili dit :

    Il me fait bien envi celui-ci 🙂 j’aime les personnages féminins anti-conformistes qui ont le courage de leurs idées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s