« Percy Jackson, la mer des monstres »

percy-jackson-2-poster

 

« Percy Jackson ne sent pas vraiment l’âme d’un héros. Même s’il a déjà sauvé le monde, ce demi-dieu se demande si ce n’était pas tout simplement un coup de bol extraordinaire. Lorsqu’il découvre que son demi-frère est un monstre, il commence même à penser qu’être le fils de Poséidon est peut-être une malédiction. Mais il ne va pas avoir le temps de méditer sur le sujet car la barrière de protection divine qui protège le Camp des Sang-Mêlé est attaqué par une horde de monstres mythologiques, menaçant de détruire le sanctuaire des demi-dieux. Pour sauver leur seul refuge, Percy et sa bande doivent se lancer à la recherche de la légendaire Toison d’Or.

Leur périple va les conduire dans une odyssée à hauts risques sur les eaux inexplorées et mortelles de la Mer des Monstres, plus connue des humains sous le nom de Triangle des Bermudes. Ils devront faire face à d’incroyables créatures fantastiques : d’un taureau mécanique cracheur de feu, à des créatures des mers terrifiantes, en passant par des cyclopes géants. Et même d’autres demi-dieux à la loyauté douteuse… Les enjeux sont plus importants que jamais : si Percy échoue, le Camp des Sang-Mêlé disparaîtra à jamais et l’Olympe s’effondrera. »

Mon Avis : Voilà une saga que j’aime beaucoup, j’avais bien aimé le premier film et celui-ci est dans la même lignée. Je ne vous refais pas l’histoire car tout est dit dans le résumé.

Percy continue sa quête avec ses amis, de nouveaux personnages apparaissent, de nouveaux monstres et de nouvelles aventures encore plus époustouflantes dans ce second épisode. Comme le premier, j’ai trouvé que ça a trop vite passé et qu’à la fin, une envie de le revoir j’ai ressenti. C’est fou cette sensation de vouloir plus. Faut dire aussi que j’ai un coup de coeur pour l’acteur qui joue Percy Jackson !

Bref un film qui vous offre de l’aventure quand vous n’avez pas envie de réfléchir…

Publicités

« Dublin Street » de Samantha Young.

dublin-street

« Quand Jocelyn Butler pénètre dans le magnifique appartement de Dublin Street, elle croit vivre un rêve. Un cadre somptueux, un quartier agréable d’Édimbourg, et une future colocataire des plus adorables. Ellie Carmichael est certes un peu trop enjouée et curieuse pour le caractère secret de Jocelyn, pour qui se lier d’amitié avec autrui a toujours été une épreuve, mais elle lui est aussitôt sympathique. Son frère, en revanche… Beau comme un dieu, mais aussi arrogant que déstabilisant. Braden Carmichael fait voler en éclats son fragile équilibre. Car en plaquant tout pour venir s’installer en Écosse, la jeune femme espérait laisser derrière elle son passé tragique. Or la passion qui la lie bientôt au ténébreux Braden fait resurgir ses peurs les plus profondes, et les exorcise… »

Mon Avis : Cette lecture m’a été conseillé par une lectrice car je l’avais téléchargé en ebook et du coup curieuse qu’on me dise « coup de coeur » me voilà lancée dans cette jolie romance, un peu compliquée dans la forme mais bien agréable.

Me voilà à faire connaissance avec la belle Jocelyn vivant à Edimbourg et qui se voit dans l’obligation de déménager, sa meilleure amie et colocataire étant partie, Jocelyn ne peut assumer l’appartement toute seule. En faisant les petites annonces, elle tombe sur un bel appartement à louer en colocation à Dublin Street. Bien que le montant du loyer soit un peu au-dessus de ce qu’elle se permettait, elle tombe vite sous le charme du lieu dit et sympathise aussi avec Ellie Carmichael qui deviendra donc sa nouvelle colocataire. Le feeling passe vite entre les deux jeunes femmes et s’annonce une colocation qui ne peut que bien se passer mais Jocelyn fait très vite la connaissance de Braden Carmichael qui n’est autre que le frère de sa jeune colocataire mais aussi propriétaire du sublime appartement. Braden arrive comme un astéroïde dans la vie de Jocelyne, une vie qui n’a pas été si facile jusque là et son histoire naissante avec Braden viendra secouer ses vieux démons qu’elle va devoir une bonne fois s’en débarrasser. Mais les douleurs font toujours mal et les cicatrices ont dû mal à se refermer.

Voilà une lecture que j’ai bien appréciée, ici c’est notre héroïne qui est tourmentée. En effet à l’âge de 15 ans, Jocelyne perd ses parents et sa petite soeur dans un terrible accident de voiture, depuis s’étant renfermée et peu sociable, elle fuit tout attachement à quiconque de peur de le perdre et d’en souffrir. Mais la rencontre des soeur et frère Carmichael va perturber tout son équilibre fragile qu’elle maintient par un self control incroyable. Ellie et Jocelyn se rapprochent très vite malgré les principes de cette dernière quand à Braden, bel homme d’affaires de 30 ans, va faire naître chez la jeune Joss des sentiments trop bien contradictoires. Dès la première rencontre, ces deux personnages sont attirés l’un vers l’autre. Braden ayant pour habitude d’obtenir tout ce qu’il veut, il sait déjà qu’elle sera sienne. Très caractériel, il n’a pas sa langue dans sa poche et supporte très peu de ne pas avoir le dernier mot. Dès leurs premiers échangent, Joss et Braden se cherchent et se narguent, un petit jeu séduisant que j’ai bien apprécié faisant monter petit à petit la tension du spectateur, de la lectrice. Contrairement à Joss, Braden ne peut continuellement nier la forte attraction et tension physique entre eux et propose donc un marché diabolique à notre belle héroïne et la voilà prise dans un cercle vicieux qui ne s’arrêtera pas qu’aux plaisirs charnels.

Un vrai plaisir ce livre, Braden est un écossais dans toute sa splendeur. On envie ce petit jeu entre Joss et ce dernier, leur première rencontre dans le taxi, la surprise de Joss en découvrant que l’homme rencontré dans le taxi n’est autre que le frère de sa colocataire. Une tension sexuelle qui monte crescendo  pour se terminer dans le lit. Entre plaisir et réalité, on se prend d’amitié pour la belle Joss, face à ses démons, son passé qu’elle a du mal à accepter alors que Braden et Ellie ont tout ce que Joss a perdu trop tôt, une famille aimante, des frères et soeurs, Joss n’aura pas le choix que de s’ouvrir et mettre enfin un terme à ce qu’elle fuit tant pour enfin vivre et aimer mais surtout être aimée…

Une lecture passionnante et séduisante que je recommande fortement, dans le genre « new adult », un genre très à la mode aux US…