L’Hypnotiseur de Lars Kepler.

hypnotiseur

« Erik Maria Bark, un psychiatre spécialisé dans le traitement des chocs et traumas aigus, a longtemps été l’un des rares véritables experts de l’hypnose médicale. Jusqu’au jour où une séance d’hypnose profonde a mal, très mal tourné. Sa vie a frôlé l’abîme et, depuis, il a promis de ne plus jamais hypnotiser. Dix années durant, il a tenu cette promesse. Jusqu’à cette nuit où l’inspecteur Joona Linna le réveille. Il a besoin de son aide. Josef, un adolescent, a assisté au massacre de sa famille. Il vient d’être hospitalisé, inconscient et en état de choc. Mais il est le seul témoin du carnage et Joona Linna, pris dans une course contre la montre, veut l’interroger sans tarder. Car tout indique que l’assassin est maintenant aux trousses de la soeur aînée de Josef, mystérieusement disparue. Et pour lui, il n’y a qu’une façon d’obtenir un quelconque indice de l’identité du meurtrier : hypnotiser Josef.

Tandis qu’il traverse un Stockholm plus sombre et glacial que jamais, Erik sait que, malgré toutes ses protestations, il brisera sa promesse pour tenter de sauver une vie. Ce qu’il ne sait pas, c’est que la vérité que porte Josef va changer sa vie et qu’en réalité, c’est pour lui que le compte à rebours vient de commencer. »

Mon avis :  Voilà quelques semaines que j’ai commencé à lire ce livre, le résumé m’a tenté de suite et j’avoue avoir imaginer plusieurs scénarios. J’avais commencé un roman où l’action se passait à Rome au temps des gladiateurs, je voulais vraiment changer de style, un peu d’histoire, voyager à travers un pays inconnu, un pays chaud et puis non après quelques chapitres j’avais envie (encore) de suspense, des auteurs étrangers. Mon choix s’est donc arrêté sur ce premier tome des auteurs Lars Kepler, en avant découverte.

Les premières pages nous plongent très vite dans l’horreur, une famille entière vient d’être sauvagement massacrée. sur les lieux du crime, les policiers retrouveront un survivant, le jeune Josef à l’aube de ses 14 ans, seul rescapé mais dans un état grave. Ne lui reste à cet adolescent, sa grande soeur Evelyn, qui à première vue n’était pas présente lors du drame. Evelyn pourrait être recherchée par le tueur, en tout cas les indices révèlent cette hypothèse. Mais seul le jeune Josef est le témoin clé, et pourrait faire avancer l’enquête de par son témoignage. Mais son état est préoccupant, il est en état de choc. L’enquêteur Joona Linna fait donc appel Erik Maria Bark qui a exercé il y a quelques années, l’hypnose sur des patients atteints de graves pathologies. Mais sa dernière séance s’étant mal déroulée, ce dernier a raccroché avec ce « don » et a juré de ne plus l’exercer. Mais Erik de par sa conscience professionnel et pour les besoins de l’enquête, accepte une dernière fois de replonger dans le subconscient du patient, le jeune Josef… Delà le cauchemar commence, des vies sont bouleversées, des souvenirs remontent à la surface mais surtout un passé qu’on avait cru fini, ressurgit.

Comme je le disais au début, le résumé m’a de suite plu, les premières pages sont sanglantes, la découverte macabre tout y est pour me faire accrochée, ensuite vient la séance de l’hypnose avec le jeune adolescent, seul rescapé du massacre, l’identité du tueur se révèle vite. Je pensais sincèrement lire l’enquête sur la fin tragique de cette famille mais non, la lecture est centré sur le personnage d’Erik Maria Bark l’hypnotiseur. J’avoue avoir été un poil déçue car j’aurais voulu savoir plus pourquoi le tueur s’est acharné sur la famille. Non ici nous découvrons l’histoire du spécialiste en hypnose, le thème y est abordé, développé, mais pas assez à mon goût. Je pense que les dessous de l’hypnose pourrait intéressé bon nombre de personne comme moi qui n’en n’a pas recours, c’est un sujet assez vaste et complexe.

Toute fois j’ai trouvé cette lecture intéressante même si on dévie du massacre pour ne s’intéresser que d’un personnage particulier. Beaucoup de détails, sûrement pour donner au récit le plus de crédibilité, aux personnages aussi je suppose mais j’ai trouvé le temps très long quand même. Nous n’avons pas ce rythme saccadé comme on le retrouver dans certains thrillers ou policiers, aucun temps morts ou alors des rebondissements, non je n’ai pas trouvé ça.

Ce qui m’a plus plus j’avoue c’est le thème de l’hypnose, bien que pas assez développé à mon goût, et enfin la maltraitance envers les enfants ou encore autres sévices. Malheureusement la lecture a été un peu flou à des moments, le récit m’a paru un peu brouillon, confus et parfois comment dire, irrégulier. Y a des pics mais ça retombe vite, un rythme assez lent alors que des vies sont en danger. La conclusion sur l’enquête de ma famille massacrée un peu bâclée, pour faire plus de place au personnage d’Erik Maria Bark, de la place parfois un peu inutile ou gaspillée. Bref j’ai eu ce sentiment de piétinement comme quand une enquête piétine. Mais les thèmes m’ont bien plus même si, et je me répète, peu développés.

Ça ne sera malheureusement pas un coup de coeur, mais je ne m’arrêterai pas à ce premier titre concernant ce couple d’auteurs nordiques… Une plume que je recommande quand même de découvrir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s