1er baiser… Fern & Ambrose.

SELENA GOMEZ and Nat Wolff Kiss on the Set of Parental Guidance Suggested

« Ambrose tourne les talons, la main de Fern dans la sienne et il l’entraîne à sa suite. Sans regarder derrière lui, il lève la main gauche et leur fait un doigt d’honneur. Il les entend rire dans son dos. Beans le paiera cher. Ambrose ne sait ni quand ni comment, mais il paiera.

Lorsque les arbres se referment sur eux, les dissimulant à la vue de leurs camarades, Fern lâche sa main et se et à courir.

– Fern ! Attends !

Elle continue sa cours en direction des voitures et Ambrose se demande pourquoi elle ne ralentit pas. Il se met à courir à son tour et la rattrape au moment où elle s’apprête à ouvrir la portière du van des Sheen.

– Fern !

Il l’attrape par le bras mais elle se dégage aussi sec. Il l’empoigne par les deux bras et l’attire à lui violemment. Il veut qu’elle le regarde. Les épaules de la jeune fille tremblent et il comprend alors qu’elle pleure. Elle s’est éloignée en courant pour qu’il ne la voie pas pleurer.

– Fern, dit-il, désarmé.

– Laisse-moi tranquille ! Je n’arrive pas à croire que tu leur as raconté ça. Je me sens tellement idiote.

– Je ne l’ai dit qu’à Beans, parce qu’il nous avait surpris dans le couloir. Je n’aurais pas dû. C’est moi qui suis idiot…

– ça n’a pas d’importance. Le lycée est fini. Tu t’en vas. Beans s’en va aussi. Ca m’est égal de ne jamais vous revoir.

Elle essuie les larmes qui coulent sur son visage. Lui recule un peu, choqué par la véhémence de son ton et la résolution de son regard. Tout ça l’effraie.

Alors il l’embrasse.

C’est un baiser brutal et à sens unique. Puis il saisit le visage de Fern entre ses mains et il la pousse contre la portière du van. C’est le genre de fille qui se moque d’arriver à une fête dans un minivan équipé pour un fauteuil roulant. Le genre de fille tout excité à l’idée de jouer à un eu débile. Le genre de fille à revenir pour lui dire au revoir, alors qu’il l’a traitée comme de la merde. Et ce qu’il aimerait, plus que tout, c’est changer ça.

Il essaie de devenir plus doux, de lui assurer qu’il est désolé, mais elle reste paralysée dans ses bras, comme si elle n’en croyait pas ses yeux qu’il puisse, après tout ce qui s’était passé, lui briser le cœur et lui dérober un baiser pour faire bonne mesure.

– Je suis désolée, Fern, murmure Ambrose tout contre ses lèvres. Je suis vraiment désolé.

Contrairement à toute attente, ces mots brisent la glace et Ambrose sent que Fern s’approche de sa bouche. Elle glisse les mains sur ces biceps et se cramponne à lui en entrouvant les lèvres. Il l’embrasse lentement, effleure doucement sa langue et laisse Fern mener la danse. Il n’a jamais été si appliqué, il n’a jamais essayé si désespérément de faire les choses correctement. Et quand elle rompt le baiser, il la laisse faire. Elle a les yeux clos, les joues couvertes de traces de larmes et les lèvres meurtries par la brutalité de son premier baiser, celui avec lequel il a tenté d’effacer sa honte.

Enfin elle ouvre les yeux. Elle le fixe un instant, perplexe et blessée, serre les dents et lui tourne le dos. Elle grimpe dans le véhicule sans un mot et démarre. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s