Je voyage seule de Samuel Borjk.

9782709644884-001-x_0

« La Norvège tout entière est sous le choc : un promeneur a découvert dans la forêt une petite fille assassinée, pendue à un arbre avec une corde à sauter et portant autour du cou un panonceau où figure la mention : Je voyage seule.

Chargée de l’affaire, le commissaire Holger Munch décide de s’assurer l’aide de son ancienne collègue, Mia Krüger, douée d’une intuition imparable. Il part la chercher sur l’île de Hitra où elle vit recluse. Ce qu’il ignore au sujet de Mia c’est qu’elle s’y est retranchée pour se suicider. Or, quand elle regarde les photos de la fillette, elle remarque un détail qui avait jusque-là échappé à tout le monde et comprend qu’il y aura d’autres victimes… »

Mon Avis : Voici un bouquin pour lequel j’ai craqué pour sa couverture France Loisirs. Son résumé sent l’intrigue, le côté sombre comme on connaît si bien des auteurs nordiques.

« Je voyage seule » est un excellent polar, il manquait un peu de gore pour qu’il soit réellement un coup de cœur. Tout est dans le résumé, la découverte d’une première fillette pendue à un arbre avec une corde à sauter ayant une petite pancarte avec comme inscription, le titre du livre.

Delà l’enquête est lancée, Holger Munch sera en charge de l’affaire et décide de contacter son ancienne collègue Mia Kruger, un œil expert, un flair, une intuition dont seule la jeune femme est dotée. La richesse de ce livre réside dans ce duo, un caractère qui leur est propre, un caractère bien trempé mais une collaboration qui séduit le lecteur. Ils ont tous les deux leur histoire, une vie difficile, l’auteur nous décrit ses protagonistes avec à chacun leurs faces les plus noires, alcoolisme, dépression et même tentative de suicide, des personnages fragiles mais d’un certain professionnalisme.

Les pages se tournent vite, lecture fluide, chapitres courts, bref une lecture confortable, on se hâte de tourner les pages, on veut savoir, tant de questions, de rebondissements, l’auteur des crimes fait tourner en bourrique les enquêteurs comme le lecteur. Et la vérité se fait jour à la fin.

Une ambiance très noire, une lecture qui m’a obsédé jour et nuit, il fallait absolument que je finisse ce pavé. Enfin j’ai adoré et j’espère sincèrement retrouver le duo Holger/Kruger car il vaut le coup d’être suivi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s