« Did I mention I love you » d’Estelle Maskame.

mention

« Eden, 16 ans, va passer l été dans la nouvelle famille de son père, à Santa Monica, en Californie. Il vient de refaire sa vie, ce qui signifie qu Eden a trois nouveaux demi-frères. Le plus âgé, Tyler, est un vrai bad-boy : séducteur, égocentrique, violent … Mais Eden décèle en lui une grande fragilité, conséquence d’un lourd passé. Fascinée, elle ne peut s empêcher de succomber au charme de la seule personne qui lui est pourtant défendue : son demi-frère. »

Mon Avis : Voilà un premier tome que j’ai dévoré en un jour, impossible de quitter Eden et Tyler bien qu’il a fallu que je fasse des pauses pour m’occuper de mon foyer. Ah je me dis que j’aurais aimé revivre mes 16 ans malgré les problèmes qu’on rencontre à cet âge, amitié, premiers amours, alcool, drogue, weed, parents séparés, famille recomposée, l’été, le bikini et j’en passe.

Nous faisons la connaissance d’Eden, jeune ado de 16 ans qui débarque à Santa Monica en Californie pour y passer ses vacances mais surtout renouer avec son père avec qui elle n’a pas parlé depuis 3 ans, depuis leur séparation avec sa mère. Entre temps son père a refait sa vie avec Ella, femme avocate, qui a elle-même trois garçons. Tout d’abord réticente et toujours pleines de rancœurs envers son père qui les a abandonné sa mère et elle, Eden pense passer un été horrible, sachant que sa belle-mère a déjà trois enfants. Mais Eden est séduite à l’idée de passer un mois et demi sous le soleil de la Californie, ses plages, ses paysages et plus encore.

Les retrouvailles avec son père ne sont pas convaincants même si chacun de leur côté y met du sien, elle pensait rencontrer ses futurs demi-frères d’un âge très jeune mais ils sont tout aussi ado qu’elle. Le plus grand Tyler a un an de plus qu’elle, 17 ans. Elle comprend dès leur rencontre que c’est le mouton noir de la famille, le bad boy dans toute sa splendeur, fugue, drogue, weed, agressivité et violence verbale, bref le mec dont on n’a pas envie de coller. Mais Eden n’a pas dit son dernier mot et du haut de ses 16 ans, saura composer avec, s’imposer mais surtout apprendre à le connaître et déceler de grandes souffrances chez le jeune homme.

Ah j’ai été transporté par le duo Eden/Tyler, la couverture m’a attiré pas les visages, mais le paysage, la Californie, sa chaleur, sa plage, sa jeunesse. J’ai eu juste un petit doute, je ne voulais pas retrouver un semblant de « After »et heureusement, je me suis attachée à tout ce petit monde même si ces nouvelles amies m’ont un peu saoulé, pas mon style du tout, mais cette atmosphère fraîche, estivale, les grosses teuf alcoolisées, les groupes d’amies populaires. Eden est une jeune fille qui a quand même la tête sur les épaules et n’est en aucun cas influencé par les mauvais côtés de la jeunesse même si à un moment donné et elle est entraîné par son demi-frère, elle reste lucide mais traverse aussi les frasques de leur jeune âge, qui n’a pas un jour pris sa cuite, ou s’être fait ridiculisé dvant sa bande de potes.

L’écriture de l’auteure est très fluide, j’adore, elle a réussi à rendre tout ce beau petit monde addictif, impossible comme je disais au début de faire une pause. La romance entre nos deux protagonistes est devinée dès le début, la rencontre le bad boy et la gentille fille, leurs blessures qui vont les rapprocher, ils vont se chercher et se trouver. Bref inévitable.

Un premier tome réussi que je conseille, qui fait ressortir votre côté fleur bleue…

Publicités

2 réflexions sur “« Did I mention I love you » d’Estelle Maskame.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s