Divergent T2 : insurgés de Véronica Roth.

divergent2

« Le monde de Tris a volé en éclats. La guerre a dressé entre elles les factions qui régissent la société, elle a tué ses parents et fait de ses amis des tueurs. Tris est rongée par le chagrin et la culpabilité.

Mais elle est Divergente. Plus que tout autre, elle doit choisir son camp et se battre pour sauver ce qui peut encore l’être… »

Mon Avis : Après avoir lu le premier tome qui fût un gros coup de cœur, je n’ai pas pu m’empêcher d’enchaîner sur le second tome. Le premier tome m’avait laissé sur ma fin, et j’en redemandais encore et encore.

Ce second tome ne m’aura pas donné le même sentiment que son prédécesseur mais m’aura plutôt pas mal brouillé l’esprit d’où le fait que j’ai mis pas mal de jour à le lire. Ce n’est pas une mauvaise chose je dirais mais je pense que l’auteur a su exactement m’emmener là où elle voulait ou ressentir ce sentiment de doute qui plane toujours en fermant ce livre. Le premier tome avait fait fleurir en moi des questions, à savoir pourquoi un monde divisé en plusieurs factions, pourquoi tant de différences entre des êtres humains, pourquoi une guerre mais surtout pourquoi s’acharner sur les divergentes.

J’ai eu quelques réponses mais pas toutes je dois avouer. Nous retrouvons exactement là où se termine le premier tome, quel plaisir d’avoir retrouver le très beau duo Tris/Quatre. Après cette première attaque, nous retrouvons quelques personnages qui évolueront pas mal dans cette suite et mais ne croyez pas que ce beau petit monde deviendra gentil. J’ai été bluffé de découvrir la tournure de certains paysages, je pensais croire à un allié et puis non l’auteure réussi à merveille à nous duper de part les intentions de chacun. Perdue parmi tous ces personnages, les relations deviennent aussi très complexes, j’ai eu aussi un doute sur le couple Béatrice/Tobias, tellement ils ont à surmonter et surtout parce que la Tris du premier tome est totalement différente dans celui-ci. J’ai adoré la découvrir dans le premier, son évolution, son intelligence, très attachante mais alors là dans ce second tome, j’aurai voulu la secouer ou lui crier dessus ! Je l’ai trouvé perdue, lâche à certains moments, égoïste, limite suicidaire à se mettre toujours en danger sans penser à ses proches. Elle a foncé tête baissée sur certaines décisions, toutes ses actions ont eu un impact jusqu’à mettre en danger ses proches comme ses alliés ou la population qu’elle était censé protéger. Mais Tobias ne l’abandonne jamais même dans ses prises de décisions les plus mauvaises. Nous découvrons le passé de Tobias, nous découvrirons son côté fragile et sensible. Très amoureux de Tris, l’auteure nous a monté là une romance sans violon, sans guimauve comme je le disais déjà dans mon avis précédent. D’ailleurs l’auteure met énormément en danger le couple, nous traversons une crise tout au long du livre et on se demande s’ils vont tenir.

Bien que la romance entre nos deux héros soit aussi importante à nos yeux, l’auteure met en avant la suite des événements, une guerre entre factions, une prise de pouvoir afin de pouvoir diriger toutes les factions. Les choses ne peuvent qu’évoluer dans une atmosphère de guerre, des pertes humaines sont importantes, nous suivrons un groupe de protagonistes qui au fil des pages, s’agrandit, tout le monde est concerné dans la recherche d’une paix et d’une vie en communauté paisible.

Bref ce second tome m’a rendu perplexe, il est très différent du premier tome et la fin est tout juste bizarre, personnellement je m’attendais un peu à savoir qu’ils n’étaient pas seuls au monde mais encore plus de questions je me pose et le dernier détail que l’auteure nous lâche. Bah ! oui il va falloir attendre le tome 3 pour avoir vraiment toutes les réponses. J’ai comme une impression de non happy end mais j’ai hâte d’être en mai pour le savoir !!! vivement la suite !