« Les Seigneurs de l’Ombre, l’Emeraude des Ténèbres » T3 de Gena Showalter.

Seigneurs T3

« Eclairée par les rayons de lune rouges et jaunes qui filtrent à travers les ténèbres, elle erre à la recherche des siens.

Pour retrouver sa sœur, sa mère et sa grand-mère, prisonnières des guerriers immortels, Danika Ford est prête à tout, y compris à frayer avec ces créatures inquiétantes. Car elle a parmi elles un allié, un homme qui, au péril de sa vie, lui a déjà permis d’échapper à ce monde obscur et terrifiant : Reyes. Un guerrier taciturne et envoûtant, prince des seigneurs de l’ombre, dont l’image n’a cessé de hanter ses jours et ses nuits. Pourra-t-il de nouveau lui venir en aide ? Hélas, rien n’est moins sûr, car en cherchant désespérément l’occasion de délivrer les siens, Danika, traquée de toutes parts, comprend que pour y parvenir, il lui faudra trahir Reyes, renonçant pour toujours au rêve qu’il avait fait naître en elle. »

Mon Avis : Voilà bien longtemps que je n’avais pas remis le nez dans cette série que j’affectionne beaucoup, « les Seigneurs de l’Omre » de Gena Showalter. Dans ce troisième tome, nous retrouvons le couple Danika et Reyes. Ici notre seigneur est habité par le démon de la Douleur. Constamment poussé et torturé par son démon, ce dernier pousse son hôte à s’automutiler dont il tire jouissance mais Reyes n’aspire qu’à retrouver une paix intérieur.

Danika, quant à elle est toujours en cavale. Le dieu Chronos a ordonné à Aeron, l’un des Seigneur de l’Ombre, de la tuer ainsi que toute sa famille. Mais elle est aussi recherchée par les chasseurs afin de l’utiliser dans le but d’approcher les Seigneurs de l’Ombre pour les détruire. Danika semble être un élément très important dans toute cette guerre qui oppose les Seigneurs et les Chasseurs.

Dans ce tome, Danika va devoir face à des doutes, à qui faire confiance entre les Chasseurs et les Seigneurs et surtout qui trahir. Son coeur penchera plus pour Reyes, cet être au physique incroyable et imposant, l’attire et lui faire ressentir certaines émotions. Mais sa loyauté prime avant tout pour sa famille dont elle a perdu tout contact, Danika est une jeune femme forte avec un coeur en or mais a une personnalité toute en contradiction. Elle est déterminée à retrouver sa famille coûte que coûte mais surtout savoir si sa grand-mère, avec qui elle a un lien très fort, est toujours en vie mais est aussi partagée par ses sentiments envers Reyes.

Reyes quand à lui, ressent de forts sentiments dès leur première rencontre et fait tout pour que Danika avoue ses sentiments, il est très protecteur envers Danika et avoue à qui veut l’entendre que c’est sa femelle et la fait toujours en premier quitte à ce que ça vie en dépende. Leurs face à face sont très riches, c’est un pure plaisir.

Concernant la quête des Seigneurs, l’histoire avance pas mal dans ce tome-ci, les chasseurs sont assez présents. Danika et sa famille jouent un rôle très important dans toute cette histoire et nous découvrons que les Seigneurs ont avec eux des éléments très importants afin de mener à bien leur quête mais il reste beaucoup de chemin encore à faire et les obstacles ne sont plus que nombreux ainsi que le nombres de morts semés sur leur passage.

Ce fut un plaisir de retrouver les autres couples ainsi que de voir l’évolution de Paris, pour lequel je pense que l’auteur réserve un tome très intéressant à l’avenir. J’ai bien aimé continuer dans la quête des Seigneurs bien que j’ai eu un sentiment quand même d’écriture bâclée, légèrement en dessous de ces deux prédécesseurs.

Bref un tome dans la continuité de la série.

Publicités

« Chasseuse d’aliens, fatal rendez-vous » de Gena Showalter.

chasseuses-d-aliens

« Traqueuse d’aliens aux méthodes musclées, Mia Snow fait partie d’une brigade d’élite qui a pour vocation d’imposer la loi humaine aux hordes d’extraterrestres de tous poils débarqués à New Chicago. Pro du close-combat, Mia sait se faire respecter dans cet univers masculin où le sordide le dispute au macabre. Suite à un meurtre à l’étrange mise en scène, les soupçons se portent sur une Arcadienne, peut-être la pire des races aliens. Mia se met en chasse et croise bientôt la mute d’un immense guerrier arcadien à la chevelure de neige et aux pouvoirs déconcertants. Kiryn se joue d’elle mais cherche pourtant à l’aiguiller dans son enquête. Pourquoi ? Et surtout pourquoi éprouve-t-elle une attirance irrésistible pour cet ennemi ? Elle qu’on dit froide, voire insensible, aurait-elle finalement un cœur ? »

Mon Avis : Voici un auteure que j’aime beaucoup. Ravie d’avoir appris la réédition de cette série, j’avoue que la couverture est bien plus jolie que la précédente et que ça faisait un petit moment que je n’avais lu quelque chose de l’auteure bien que ma PAL contienne encore des titres de cette dernière.

Dans cette série, pas de créature surnaturelle mais des aliens. Au jour d’aujourd’hui les aliens vivent parmi nous, les humains. L’héroïne est Mia Snow, jeune femme au caractère bien trempée, une réputation de fer dans son métier, officiant pour l’A.I.R, une brigade spécialisée contre les crimes perpétrés par les aliens. Mia aime son métier, elle ne vit que pour lui et prend un malin plaisir à appliquer la loi, à traquer tout alien, ayant été élevé à haïr tout extra-terrestre. Dans ce premier tome, elle devra faire l’enquête sur une série de meurtres, le tueur en série ne vise que des hommes aux yeux et aux cheveux sombres. Dès les premières recherches, des noms tombent, Mia prendra vite conscience qu’il s’agit là de bien plus qu’une simple affaire de serial-killer, son enquête la conduira en plein coeur d’un complot très sombre qui soulèvera bien des affaires obscures mais bien qu’elle ne le sait pas encore au début de son enquête, Mia sera impliquée sans le vouloir d’une certaine façon et devra prendre une décision qui fera basculera sa vie. Mais tout ne sera pas si sombre pour la belle Mia, des jours heureux l’attendent à condition qu’elle accepte certaines vérités qui lui feront faces.

Une enquête qui s’avère sinueuse mais grâce à sa rencontre avec un arcadien du nom de Kyrin en Arr que tout indice accuse d’être le tueur, la voilà un duo inattendu afin de résoudre toute cette histoire. Kyrin est un être d’une grande puissance, ses pouvoirs sont extraordinaires, un physique qui ne passe pas inaperçu et dont Mia ne reste pas insensible, un charisme énorme. Ces deux êtres là devaient se rencontrer. Ils se séduisent tout en se cherchant mutuellement, l’auteure nous livre un jeu, ils se cherchent, se tournent autour. Il est tout ce qu’elle déteste et ce qui la rend meilleure dans son métier, alors qu’elle est tout ce qu’il désire et trouve au premier regard posé sur elle. Un duo qui ne s’entendra pas dès le début mais qui à force des événements devra faire équipe et surtout se faire confiance mais naîtra entre eux d’eux le désir de l’autre ce qui va compliquer cette séduisante alliance.

L’auteure nous offre là un tome au rythme bien soutenu, pas de temps mort pour nos personnages, une enquête qu’il faut à tout pris régler, les victimes se sèment comme des petits cailloux et surtout un duo séduisant entouré de personnages secondaires pas mal du tout. Ce que j’aime chez Gena Showalter c’est qu’elle allie à perfection l’action et la romance. Chaque chose a sa place, l’action et l’enquête domine ce premier tome avec sa touche de romance bien dosé sans tourner dans la guimauve. On n’a pas comme dans certaines lectures, un homme et une femme qui ne cessent d’être en partie de jambe en l’air et dans toutes les positions possibles. L’histoire est simple et c’est grâce à tous ses personnages que l’histoire est rendu plus profonde et intéressante. De plus, comme dans toutes les lectures que j’ai pu lire de l’auteure, le personnage principal est original de par son histoire personnel qui n’est pas tout rose, on s’attache.

Bref un roman bien ficelé, l’enquête domine, les personnages évoluent au fil des pages, l’auteure nous tient en haleine et nous surprend sur des vérités qu’on ne pouvait soupçonné au début de la lecture. J’ai passé un bon moment de lecture, j’espère encore plus dans les tomes suivants, le thème de cette série semblant être la manipulation génétique, j’espère que l’auteure développera encore plus dans ses suites.

« Les Chroniques des Anciens, le Baiser du Dragon » de Théa Harrison.

théa

« Mi-humaine, mi-dragonne, Pia Giovanni a été choisie pour une mission ultra-dangereuse : dérober un élément du trésor de Dragos Cuelebre, le dragon le plus redoutable au monde. Simple pion dans la guerre qui oppose le roi Faë à Dragos, Pia va bientôt subir la colère de la ténébreuse créature… »
Mon Avis : Voilà un premier tome dont j’avais hâte de lire d’une part parce que nous avons là un dragon comme mâle, ça change des vampires et loup-garou et d’autre part je suis toujours curieuse de découvrir une nouvelle série.
 
Un premier tome qui à première vue m’a séduite de par sa couverture et son résumé. Ça sentait la romance paranormale à plein nez.
 
Comme souvent dans le premier tome d’une série, nous faisons la rencontre de l’héroïne déjà en mauvaise posture, le ton est donné dès les premières pages. On s’intéressera à Pia Giovanni, sur le point de quitter son job mais surtout sa ville qui est New York. Victime d’un chantage, Pia aurait dérobé un penny à l’une des créatures surnaturelles la plus puissante du monde identifié sous le nom de Dragos Cuelebre. Dragos est un homme d’affaire riche et puissant dont les trésors sont inestimables mais surtout gardés bien jalousement par son propriétaire. Comme son nom peut laisser imaginer, Dragos est un dragon, une espèce unique et d’une beauté à couper le souffle tant sous sa forme humaine comme animale. Dragos est âgé de plusieurs milliers d’années et habite le Pentahouse, grandiose  tour basé à New York même. Lors de la découverte de l’infraction sur son trésor, Dragos est hors de lui, très prêt de ses trésors, Dragos a mis en place un système afin que personne puisse lui dérober quoique ce soit, mais Pia fait partie des exceptions bien qu’elle savait quels risques elle encourait de voler un être tel que Dragos. Ce dernier se mettra personnellement en chasse de cette intruse mais la rencontre est d’un tout autre sentiment qu’elle était à la base. La colère de Dragos se changera en un sentiment jusque-là inconnu pour lui, aucun des deux ne pensaient autant ressentir de telles émotions, à en ressentir jusqu’aux entrailles, Dragos pensait avoir tout vu avec ses milliers d’années au compteur et Pia ne pensait jamais renaître depuis la mort de sa mère.
 
Au début du roman, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, parce que c’était la première fois que je lisais un dragon et sincèrement m’imaginer les descriptions de l’auteur quand Dragos est sous sa forme de dragon fût un peu pénible. Et puis vient la rencontre entre nos deux protagonistes, ouaw. J’avoue que ce qui fait le point fort de ce premier tome est bien leur rencontre et la romance qui s’en suit. Leur rencontre est percutante, séduisante, Dragos est séduit par la jeune femme, par l’odeur qu’elle dégage. Il sent en elle la même attraction qu’elle éprouve envers lui. Ils tomberont vite dans les bras de chacun, Pia est seule au monde et veut absolument fuir sa vie et Dragos découvre de nouvelles émotions envers Pia d’apparence humaine. Les moments intimes sont dignes du genre, l’auteure nous titillent avec sa plume, on s’imagine, on soupire… c’est pas mal excitant.
 
Malgré une romance délicieuse, ce premier tome ne sera pas un coup de cœur, j’aurais voulu pour autant de romance autant d’action aussi pour ne pas me noyer dans la jalousie et possessivité de Dragos ou encore les doutes de Pia sur les intentions de Dragos envers elle. L’auteur nous emmène dans un univers différent que je n’ai pas l’habitude de lire, pas de vampire, ni de loup-garou, mais un monde peuplé de wyrs, elfes, gobelins et faes où la magie et la sorcellerie empestent. J’aurais voulu qu’elle explore ce côté-là à travers des scènes d’actions qui ont manqué ou qui ont été trop courtes. Mais j’ai été séduite par la garde de Dragos, l’auteure nous présente des personnages secondaires tout aussi charismatiques que notre dragon dont j’ai hâte d’en lire l’histoire, deux noms Rune et Graydon, je pense que le premier des deux pourrait me séduire plus que Dragos. Hmmm patience !
 
En résumé, si on reste dans ce que sert en général la romance paranormale, ce premier tome tient plutôt bien la route, la romance y est forte, les scènes de sexe très intenses au détail près, deux êtres magnifiques que tout opposent mais qui se complètent à merveille, deux destins pour un avenir ensemble et une fin heureuse.