« La Princesse des Glaces » de Camilla Lackberg.

La-princee-des-glaces

« Erica Falck, trente-cinq ans, auteur de biographies installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d’eau gelée.
Impliquée malgré elle dans l’enquête (à moins qu’une certaine tendance naturelle à fouiller la vie des autres ne soit ici à l’œuvre), Erica se convainc très vite qu’il ne s’agit pas d’un suicide. Sur ce point – et sur beaucoup d’autres -, l’inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint.
A la conquête de la vérité, stimulée par un amour naissant, Erica, enquêtrice au foyer façon Desperate Housewives, plonge clans les strates d’une petite société provinciale qu’elle croyait bien connaître et découvre ses secrets, d’autant plus sombres que sera bientôt trouvé le corps d’un peintre clochard – autre mise en scène de suicide. »

Mon Avis : Voilà une lecture qui m’a faite voyager jusqu’en Suède, plus précisément dans la petite ville de Fjallbacka qui semble avoir un joli port de pêche, où il est  agréable et magnifique d’y vivre…

L’auteure nous présente notre héroïne, Erica Falck, comme auteure de biographies, célibataire, bien dans la trentaine.

Suite à la perte subite de ses parents, elle revient s’installer à Fjallbacka en Suède, dans la maison de ses parents, petite ville de son enfance ,e temps de régler la succession de leur demeure.

Un jour Erica revient dans la maison de son amie d’enfance Alexandra Vijkner, sa meilleure amie, mais retrouve cette dernière sans vie plongée dans sa baignoire, les poignées tailladées. Une scène qui ressemble à première vue à un suicide. Mais impossible pour notre héroïne de croire qu’elle ait pu mettre fin à sa vie de telle sorte. A la demande de la famille, Erica accepte de rendre hommage à leur défunte fille et soeur et c’est auprès de ses proches et amis, qu’Erica comprendra que son amie d’enfance n’était pas si heureuse que ça.

J’ai bien aimé la lecture, pleine de rebondissements, une enquête qui progresse à bonne vitesse même si la vie perso de l’héroïne prend pas mal de place dans ce policier, disons que l’enquête et son avancée un peu plus poussée m’aurait plu. Mais une pointe de romance n’était pas de trop, ça change.

Plus nous avançons dans l’enquête plus nous faisons un bond dans le passé et revenons sur des secrets de famille bien enfouis, chaque membre semble avoir un mobile dans le meurtre de la jeune Alexandra mais le silence est maître car dans ce petit village, il faut sauver les apparences au risque de s’attirer les regards et du qu’en dira t’on.

Bref une lecture que j’ai apprécié, proche de la réalité avec ses secrets de famille, les cancans d’un petit village où tout se sait et sur tout le monde.

La série compte 10 tomes à aujourd’hui et il y a tellement de lecture à découvrir…

Publicités

Ma Jar salad du jour…

JAR

Ma petite jar salad toute simple du jour, du millet, jambon blanc et salade verte avec une vinaigrette moutarde… J’adore c’est frais, c’est froid, et puis diét… après on peut composer avec ce qu’on aime et selon ce qu’on a sous la main…

Ma nouvelle Tisanière.

Voilà celle qui accompagnera mes lectures désormais, j’ai une cliente qui fait venir tout ce qui est thé, mug, théière et en travaillant sur un dossier, j’ai été sur le site d’un de ses fournisseurs et sur quoi je suis tombée ? sur cette petite merveille. Ma cliente me l’a gentiment commandé…

1er baiser… Tris & Tobias.

« A croire qu’il me connaît mieux que je ne me moi-même. Se pourrait-il qu’il ressente quelque chose pour moi, malgré tout ce que je ne suis pas ? Peut-être… Je le regarde d’un air suspicieux.

– T’as pas les yeux dans ta poche, toi.

– J’aime bien observer les gens, répond-il.

– Toi non plus, tu ne sais pas mentir.

Il pose une main sur le rocher, à côté de la mienne. Je le regarde. Il a de longs doigts fins, faits pour des gestes rapides et adroits. Pas des mains d’Audacieux, plutôt épaisses et solides, habituées à casser des choses.

– D’accord.

Il approche son visage du mien et son regard s’attarde sur mon menton, sur ma bouche, sur mon nez.

– C’est parce que tu me plais.

Il le dit simplement, ouvertement, et ses yeux papillonnent jusqu’aux miens.

– Et ne m’appelle pas Quatre. Ça fait du bien d’entendre mon nom.

Tout à trac, il s’est dévoilé, et je ne sais pas comment réagir. Je commence à avoir chaud.

Tout ce que je trouve à dire, c’est :

– Mais… Tobias… tu es plus vieux que moi…

Il me sourit.

– C’est vrai que ce fossé de deux ans est totalement insurmontable.

– Je n’essaie pas de me dévaloriser, rectifié-je. C’est juste sue j’ai du mal à comprendre. Je suis plus jeune que toi, je ne suis pas jolie, je…

Il rit, d’un rire grave qui semble venir de très loin et pose sa bouche sur ma tempe.

– Quoi, soyons honnêtes, insisté-je, le souffle court. Je ne suis pas moche, mais on peut pas dire que je sois jolie.

Il secoue la tête.

Admettons. Tu n’es pas jolie. Et alors ?

Il m’embrasse sur la joue.

– Tu le plais comme tu es. Tu es super intelligente. Tu as du cran. Et même maintenant que tu sais pour Marcus…

Sa voix s’adoucit.

– … tu ne me regardes pas comme un chien battu.

– Parce que tu n’en es pas un.

Il me fixe en silence. Puis il me touche le visage, se penche vers moi et sa bouche effleure mes lèvres. La rivière tonne et une gerbe d’écume me mouille les chevilles. Il sourit jusqu’aux oreilles, et presse sa bouche sur la mienne.

Je suis tendue, ne sachant pas trop comment faire. Du coup quand il s’écarte, je suis sûre que je m’y suis mal prise. Mais tenant mon visage fermement entre ses mains, il m’embrasse de nouveau, avec plus d’assurance. Je passe un bras dans son dos et ma main remonte le long de sa nuque, jusqu’à ses cheveux.

Pendant quelques minutes, on s’embrasse, tout en bas du gouffre, cernés par le grondement de l’eau. Et quand on se relève, main dans la main, je songe que si on avait tous les deux fait un autre choix, on aurait peut-être vécu la même chose dans un environnement plus paisible, vêtus de gris et non de noir. »

De retour… enfin !!!

retour

Voilà plus de deux mois que j’étais absente du net et me voilà donc de retour aujourd’hui et ça me fait un bien fou de revenir !!! Ravie de retrouver mon blog, je dois avouer qu’en deux mois il y a eu des changements sur la plateforme, je ne me retrouvais plus dans la conception d’un article.

Bref un retour tout en douceur, je suis en vacances toute la semaine prochaine et j’espère me mettre à jour car en ayant plus le net, j’ai quand même lu ! Donc à suivre les avis des tomes 1 à 3 de la série « Risa Jones » de Keri Arthur, « une île » de Tracey Garvis Graves, « les soeurs de la lune » tome 4 de Yasmine Galenorn et enfin « les Seigneurs de l’Ombre, l’émeraude des ténèbres » tome 3 de Gena Showalter…

Ah va falloir que je gribouille mes brouillons…