» DID I MENTION I MISS YOU  » DE ESTELLE MAKAME.

dimimy

« Quand Eden rentre à Santa Monica pour l’été, tout le monde la regarde de travers. Son père et Jamie lui en veulent terriblement d’avoir semé la zizanie dans la famille. Et lorsque Tyler débarque sans prévenir, plus rien ne va. Malgré leur rupture et le départ précipité de Tyler l’année passée, ont-ils vraiment tous les deux tourné la page comme ils le prétendent ? »

Mon Avis : Le duo Eden/Tyler touche à sa fin avec ce troisième et dernier tome. Je dois avouer que la fin m’aura fait verser quelques larmes tellement les tensions familiales me touchent beaucoup.

Nous retrouvons Eden un an après, toujours en colère et surtout blessée après Tyler de l’avoir abandonner après leurs retrouvailles à New York. Seule Ella sa belle-mère lui donne quelques nouvelles.

Eden revient à Santa Monica, elle ne veut plus entendre parler de Tyler, elle a rangé les converses qui lui avait offert sur lesquelles il avait mis une inscription au marqueur, elle a fait recouvrir son tatouage par une colombe. Sa relation avec son père s’est dégradée, et maintenant Jamie, son autre demi-frère, ne lui parle plus ou ne fait qu’être agressif envers elle depuis que la vérité sur Tyler et elle s’est faite jour, ils sont la risée de tout le monde, la jeune ado qui s’est entichée de son demi-frère c’est juste incestueux et ils en font les frais de leur entourage.

Mais Tyler revient, il veut une seconde chance, une chance de s’expliquer, lui montrer qu’il a changé, qu’il n’est plus le voyou d’autre fois, et lui montrer ce à quoi il a passé toute l’année entière à faire. Mais Eden surprise de sa venue, ne peut le pardonner, elle le rejette, elle a comme tirer un trait sur lui.

Les retrouvailles entre nos deux protagonistes ne sont pas des plus joyeuses, Eden a la haine et ne lui accorde aucune chance dès le départ. Elle a tellement souffert depuis son départ que malgré tout on la sent plus forte, plus mature. Tyler lui a grandit depuis le premier tome, quel changement entre le délinquant qu’il était et le jeune homme posé qu’il est devenu aujourd’hui c’est quelqu’un d’autre et on apprécie. Il est devenu très mature, on perçoit le long du récit qu’il n’a pas chômé durant cette année de silence. On sent qu’il a fait face à ses démons, bien que le chemin a été difficile, mais on apprécie le jeune homme qu’il est aujourd’hui, sa maturité, son engagement envers les autres, son envie d’en finir avec son passé et de s’en réconcilier.

Eden est plus dure que jamais, mais la flamme est toujours là malgré sa colère, sa haine. On retrouve cette complicité entre eux d’eux, ce lien naturel qui les unit. Il se complète et ont besoin de l’un comme de l’autre. Un final assez poignant pour ma part, surtout la relation destructrice entre un père et sa fille, le temps fera les choses mais de l’espoir il y a. Leur face à face m’a énormément touché, le pourquoi de cette mauvaise entente.

Un troisième tome tout aussi addictif que les deux précédents, l’auteure a su m’attacher à cette famille brisée, une famille qui pourrait être n’importe laquelle tellement leur histoire reflète la réalité. L’amour a toujours son dernier mot…

Publicités

« Did I mention I need you » de Estelle Maskame.

d.i.m.i.l.y,-tome-2

« Cela fait un an qu’Eden n’a pas vu son demi-frère Tyler … son amour secret. Leur histoire était impossible, mais Eden ne peut s’empêcher de se réjouir quand Tyler l’invite pour les vacances à New York. De toute façon, Eden est heureuse avec Dean, son petit ami, et Tyler est sûrement passé à autre chose, lui aussi… Pourtant, dans la chaleur étouffante de l’été new-yorkais, il devient vite évident qu’ils s’aiment encore… Pourront-ils résister à la tentation ? »

Mon Avis : Le tome un n’était pas un coup de cœur mais je ne pouvais pas passer à autre chose que de suivre Eden et Tyler. A la fin du premier tome, Tyler décide de partir pour New York, prendre du recul est la chose dont il avait besoin et surtout couper avec son environnement et celle dont il est tombé amoureux, Eden qui n’est autre que sa demi-sœur par alliance.

Un an après, nous retrouvons cette dernière changée, en couple avec le meilleur ami de Tyler, Dean qui a toujours été très charmant avec la jeune fille. Elle se prépare à sa rentrée universitaire mais avant ça, Tyler lui propose de venir passer ses vacances à New York, c’est donc sans hésitation et toute en hâte qu’elle accepte sa proposition au grand désespoir de son petit ami qui ne profitera pas d’elle alors qu’ils savent qu’ils se verront encore moins quand elle sera à la fac.

Bien qu’Eden et Tyler se soient mis d’accord sur la nature de leur relation à la fin du tome un, Tyler étant le plus réticent, leur relation s’est vu évolué dans de bons termes, la relation frère sœur ayant primé, il semblerait que tous deux soient passés à autre chose.

Mais dès leurs retrouvailles, des souvenirs reviennent, Eden et Tyler ont changé physiquement et ne serait ce que ça, nos deux amants se sentent encore plus attirés, des doutes s’installent et de suite nous devinons comment va évoluer ce second tome.

En effet Eden et Tyler n’ont pas tourné la page aussi vite qu’ils le croyaient chacun. Dans ce second tome, nous découvrons la ville de New York, ses paysages, Tyler a changé physiquement comme psychologiquement, moins bad boy, plus réfléchi, Eden est encore plus sous le charme. A contrario de la Californie, moins de soirées alcoolisées, c’est beaucoup plus calme, on apprécie.

Nous poursuivons donc la romance de nos deux protagonistes, à savoir qu’Eden est en couple, qu’ils sont toujours aussi demi-frère et demi-sœur et que personne à part Tiffani, la grande rivale d’Eden, soit au courant. Mais voilà quelques personnages vont refaire leur apparition et plus rien ne va aller… La fin est juste terrible, ce sentiment d’injustice, de se faire planter comme ça par l’auteure et d’attendre la sortie du troisième tome c’est juste pas possible !!!! Bref un second tome tout aussi addictif, leur romance est belle malgré les obstacles rencontrés. On aime, on stress, on rêve, on se met en colère, pas mal d’émotions nous traversons et c’est que j’aime quand vous avez quelques journées merdiques dans le quotidien… L’amour ça adoucit notre âme…

« Did I mention I love you » d’Estelle Maskame.

mention

« Eden, 16 ans, va passer l été dans la nouvelle famille de son père, à Santa Monica, en Californie. Il vient de refaire sa vie, ce qui signifie qu Eden a trois nouveaux demi-frères. Le plus âgé, Tyler, est un vrai bad-boy : séducteur, égocentrique, violent … Mais Eden décèle en lui une grande fragilité, conséquence d’un lourd passé. Fascinée, elle ne peut s empêcher de succomber au charme de la seule personne qui lui est pourtant défendue : son demi-frère. »

Mon Avis : Voilà un premier tome que j’ai dévoré en un jour, impossible de quitter Eden et Tyler bien qu’il a fallu que je fasse des pauses pour m’occuper de mon foyer. Ah je me dis que j’aurais aimé revivre mes 16 ans malgré les problèmes qu’on rencontre à cet âge, amitié, premiers amours, alcool, drogue, weed, parents séparés, famille recomposée, l’été, le bikini et j’en passe.

Nous faisons la connaissance d’Eden, jeune ado de 16 ans qui débarque à Santa Monica en Californie pour y passer ses vacances mais surtout renouer avec son père avec qui elle n’a pas parlé depuis 3 ans, depuis leur séparation avec sa mère. Entre temps son père a refait sa vie avec Ella, femme avocate, qui a elle-même trois garçons. Tout d’abord réticente et toujours pleines de rancœurs envers son père qui les a abandonné sa mère et elle, Eden pense passer un été horrible, sachant que sa belle-mère a déjà trois enfants. Mais Eden est séduite à l’idée de passer un mois et demi sous le soleil de la Californie, ses plages, ses paysages et plus encore.

Les retrouvailles avec son père ne sont pas convaincants même si chacun de leur côté y met du sien, elle pensait rencontrer ses futurs demi-frères d’un âge très jeune mais ils sont tout aussi ado qu’elle. Le plus grand Tyler a un an de plus qu’elle, 17 ans. Elle comprend dès leur rencontre que c’est le mouton noir de la famille, le bad boy dans toute sa splendeur, fugue, drogue, weed, agressivité et violence verbale, bref le mec dont on n’a pas envie de coller. Mais Eden n’a pas dit son dernier mot et du haut de ses 16 ans, saura composer avec, s’imposer mais surtout apprendre à le connaître et déceler de grandes souffrances chez le jeune homme.

Ah j’ai été transporté par le duo Eden/Tyler, la couverture m’a attiré pas les visages, mais le paysage, la Californie, sa chaleur, sa plage, sa jeunesse. J’ai eu juste un petit doute, je ne voulais pas retrouver un semblant de « After »et heureusement, je me suis attachée à tout ce petit monde même si ces nouvelles amies m’ont un peu saoulé, pas mon style du tout, mais cette atmosphère fraîche, estivale, les grosses teuf alcoolisées, les groupes d’amies populaires. Eden est une jeune fille qui a quand même la tête sur les épaules et n’est en aucun cas influencé par les mauvais côtés de la jeunesse même si à un moment donné et elle est entraîné par son demi-frère, elle reste lucide mais traverse aussi les frasques de leur jeune âge, qui n’a pas un jour pris sa cuite, ou s’être fait ridiculisé dvant sa bande de potes.

L’écriture de l’auteure est très fluide, j’adore, elle a réussi à rendre tout ce beau petit monde addictif, impossible comme je disais au début de faire une pause. La romance entre nos deux protagonistes est devinée dès le début, la rencontre le bad boy et la gentille fille, leurs blessures qui vont les rapprocher, ils vont se chercher et se trouver. Bref inévitable.

Un premier tome réussi que je conseille, qui fait ressortir votre côté fleur bleue…

Hopeless de Colleen Hoover.

hopeless

« Sky, 17 ans, vit avec sa mère adoptive Karen. Après plusieurs années de scolarisation à domicile, elle débute sa dernière année de lycée dans un nouvel établissement où elle ne connaît quasiment personne. Peu importe, de toute façon, Sky ne ressent aucune émotion pour personne depuis son enfance. Alors quand elle croise Holder, le bad boy du lycée, elle est surprise de l’effet qu’il a sur elle. Sky comprend rapidement qu’Holder n’est pas celui que tout le monde croit et leur relation devient passionnée. Peu à peu, elle découvre grâce à lui la vérité sur son passé. Tous deux étaient amis et voisins dans leur enfance. Mais elle ne s’en souvient pas… »

Mon Avis : Waouh, j’ai du mal à m’en remettre ! c’est magnifique, charmant, dramatique, poignant, triste, bouleversant, cette lecture m’a fait ressentir tellement d’émotions à en faire 360 dans ma tête ! Sincèrement quoi lire après cette lecture si transportante, si touchante !

Nous faisons la rencontre de Sky, adoptée par Karen à l’âge de 5 ans. Tout son enseignement scolaire s’est fait à domicile et voilà qu’elle réussit à convaincre sa mère de passer sa dernière année de lycée dans un établissement. Une grande première sans compter que sa meilleure amie Six, s’envole pour une autre destination. Six et Sky sont de jeunes filles qui aiment flirter avec les garçons, ce qui leur attire une réputation de filles faciles, de Marie couches toi là. Dès le premier jour de Sky au lycée, de suite elle se fait insulter de tous les noms, son casier est inondée de messages provoquant et insultant. Sky n’en a que faire, Sky sait que les gens ne savent pas de quoi ils parlent, n’ayant jamais sauter le pas avec un garçon. Sky se sent différente, aucun garçon n’arrive à lui procurer plaisirs et émotions jusqu’à sa première rencontre avec le mystérieux Dean Holder, séduisant jeune homme  au tempérament chaud et froid. Dès lors Sky ressent des choses qu’elle même découvre pour la première fois et a bien du mal à contrôler.

Cette romance débute comme n’importe qu’elle histoire d’amour YA déjà lu, l’attraction entre nos deux personnages est tellement palpable, magnifique, magique, qu’on croirait que le monde ne tourne qu’autour d’eux. Holder est tout simplement le jeune qu’on voudrait toutes rencontrer, il est romantique, profond, il peut être en colère mais ses excuses par la suite peuvent être d’une telle intensité. Et Sky, bien que mentalement elle hésite au début, son cœur, son corps lui prouvent bien le contraire, elle le veut, elle sent cette alchimie, comme un lien fort soudé entre eux.

La plume de l’auteure est exquise et m’a transporté dans ce tourbillon amoureux tellement passionné et passionnant, la rencontre entre Sky et Holder, l’évolution de leur relation qui se fait tellement facilement, 2 êtres qui s’emboîtent corps et âme, c’est une réussie totale, j’ai été conquise. Les scènes sensuelles sont magnifiquement décrites, on ressent leur désir mutuel, on vit leur première déclaration l’un envers l’autre, on en est témoin. Leur premier baiser, on voudrait en revivre des premiers aussi intense que le leur, encore et encore. Je félicite la plume délicate de l’auteure, elle nous emmène, elle nous touche.

Jusque là notre duo nous transporte dans leur univers, leur amour, leurs émotions, une romance qui s’avère toute mignonne et bien sympa mais et parce qu’il y a toujours un « mais », la réalité rattrape vite notre beau pti monde. L’auteure change d’atmosphère et des vérités surgissent comme une gifle que nous n’avons pas vu venir, tant de rebondissements d’un coup que j’en ai été surprise voir choquée, dès le début de l’histoire, je me suis posée une question sur Sky et sa relation avec les garçons, l’auteure y répond beaucoup plus loin dans le roman, les larmes aux yeux sont montées petit à petit quand j’ai compris certaines choses, la gorge serrée plus j’avançais dans la lecture, j’ai été triste, bouleversée, chamboulée, témoin sans le vouloir de la tournure que prend l’histoire, un passé qui resurgit et qui menace un futur tout imaginé. Mais l’amour, avec un grand A, s’il n’existait pas, on l’aurait créer et ressusciter s’il devait mourir. L’Amour sauveur de tout les maux, heureusement que tu es là.

Bref vous aurez compris une lecture coup de cœur, qui laisse une marque en soi, une histoire toute en émotions lourdes mais que de joies en la refermant…

Lux-1, Obsidienne de Jennifer L. Armetrout.

lux

« Quand Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s’attend à tout sauf à rencontrer des voisins de son âge.
Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une sœur jumelle adorable, il n’en est pas moins insupportable et arrogant !

Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d’un autre œil la froide suffisance de Daemon.

Pourra-t-elle encore l’éviter quand tout lui crie de s’en approcher ? »

Mon Avis : W A O U H ! Et l’expression est faible !!! Pincez-moi que je redescende sur terre mais là j’avoue que j’ai mon sang qui afflue dans tout le corps !!! Coup de cœur terrible pour ce premier tome !!!! Cette lecture a fait remuer toutes les particules de mon corps et que j’aimerai qu’elle vous contamine à votre tour, lectrice que vous êtes et qui n’avez pas encore lu ce petit bijou.

Que dire si ce n’est que les grandes lignes sont écrites dans le résumé, et sincèrement il serait difficile de ne pas spoiler tellement j’ai envie de dévoiler les dessous de cette lecture, j’en suis toute retournée, impossible de décrocher !

Enfin, sans vouloir raconter l’histoire, je vous décrirai plutôt ce que cette lecture m’a fait ressentir, les émotions, les sentiments, la crainte, l’agacement, la séduction, l’envie etc… des pêchés !!!

Ayant lu « Jeu de Patience » et « Jeu d’Innocence » du même auteure, j’avais envie de continuer à lire sa plume parce qu’elle avait réussi à m’emmener là où je voulais exactement être, et ce premier tome me faisait de l’œil depuis un moment, j’avoue avoir un poil hésité parce que c’est un YA mais oh la la je ne me suis pas écoutée et j’ai foncé surtout parce qu’il avait de très bons échos.

Dès leur première rencontre, le ton est donné entre nos deux personnages, l’auteure est excellente au jeu du chat et à la souris. Katy ne comprend pas pourquoi Daemon est si horrible envers elle, il ne la respecte aucunement. Bien que Katy se défende comme elle peut, son attirance envers l’inaccessible Daemon monte crescendo, un coup c’est le froid et un coup c’est le chaud avec ce beau brun au corps magnifique, carrément bad boy et sexy, même la façon dont ses boucles lui tombent sur le visage est sexy. L’auteure m’épate dans ses descriptions, on ressentirai même les papillons à la place de la jeune fille, on ne peut que l’envier. J’ai été très surprise que Katy puisse même être amenée à l’insulter de tout nom d’oiseau tellement il la sort de ses gonds. Une vraie première pour moi sur cette liberté que l’auteure prend mais au moins nous sommes témoin d’une relation très chaotique mais savons comment ça ne peut que finir.

Le personnage de Katy m’a de suite enchanté, passionnée de lecture, auteure d’un blog littéraire comment ne pas l’aimer ! L’auteure la décrit comme n’importe quelle jeune fille et lui apporte même quelques formes physiques, elle est pulpeuse et ça fait plaisir de le lire. Katy a ses petits soucis existentielles comme toute jeune fille de son âge et Daemon ne fera qu’en rajouter. Là où j’ai été touché, est qu’elle a perdu son père il y a quelques années de maladie, une petite touche dramatique qui éveille notre compassion. Bien que Katy pense détester Daemon, son corps lui crie haut et fort le contraire. Ses réactions envers Daemon sont excessives et maladroites ce qui peut la mettre dans des situations un peu honteuse, tellement elle en rougit. Katy est une jeune héroïne qui a du caractère et pas qu’un peu.

Face à Katy, nous avons Daemon, pas mal dans son genre si on devait rester dans le tempérament. Il est carrément détestable, arrogant, on le frapperait bien malgré un physique irréprochable. Mais autant Daemon peut-être cruel comme autant il peut être d’une douceur qui nous séduit, qui nous fait fondre. Malgré tout il est attachant, plus il est cruel plus Katy lui rentre dedans. L’auteure nous offre de très jolies passages entre ses deux personnages, qu’ils s’affrontent ou se rapprochent, mais au fil de la lecture nous découvrons le vrai visage de Daemon et pourquoi il peut être si détestable car la romance n’est pas le sujet principal de ce premier tome, en effet Daemon et les siens ne sont pas comme tout le monde et Katy découvrira un monde qu’elle ne connaissait pas et elle-même pourrait être un danger pour Daemon. J’ai adoré ce fond paranormal, très attirant, très séduisant, et pourquoi pas pour changer des vampires, loup-garous et autre.

Bref une lecture intense du début jusqu’à la fin, l’auteure encore une fois m’a séduite totalement. Sa plume est tout juste magnifique dans les scènes entre Katy et Daemon, on se les imagine que trop bien. De très jolie scènes sensuelles entre nos deux personnages sans que les limites soient dépassées mais on s’imagine s’il n’y en avait pas…

Juste un bémol… à quand la suite ??? ça va être dur d’attendre et surtout que lire après ça !!!??

Mais n’hésitez pas foncez !

« Divergent » de Veronica Roth.

divergent ebook

« Dans un Chicago post-apocalyptique, la société est divisée en 5 factions : les Altruistes, les Audacieux, les Sincères, les Érudits et les Fraternels. Chacune est consacrée au culte d’une vertu dans l’espoir de créer une civilisation parfaite.

À 16 ans, les adolescents doivent choisir leur faction, pour la vie. Avant de prendre cette décision, ils passent des tests pour connaître la vertu la plus proche de leur personnalité.

Pour Béatrice, issue d’une famille Altruiste, le choix s’annonce plus difficile encore. Ses résultats ne sont pas concluants. Cas rarissime, elle peut choisir entre 3 factions. Pour sa sécurité, elle garde le secret sur sa véritable nature et choisit la faction réputée la plus dangereuse : les Audacieux. Ce qui surprend tout le monde, y compris elle-même. Son choix ne sera pas sans conséquences. Il apportera le chaos mais lui fera aussi découvrir l’amour… »

Avis : Eh bien voilà longtemps que je n’avais pas dévoré un bouquin tout un weekend, j’en ai profité que mon fils soit malade à rester à côté de lui avec ma liseuse mais aussi j’en ai profité le temps de mes nuits blanches qu’il m’a fait samedi et hier soir. J’espère juste être opérationnelle pour un lundi, nouvelle semaine.

Que dire, j’ai trop hâte de voir Divergent sur grand écran, la bande annonce est tout simplement géniale, un coup de coeur pour les acteurs qui jouent Tris et Tobias alias « Quatre ». Je vous avoue ne m’être jamais oh non jamais penchée sur cette série pour laquelle je me disais encore un énième YA comme on a l’habitude d’en lire. Et bien j’ai été prise par mon propre piège et après avoir refermé ce premier tome j’avoue que c’est un coup de cœur.

Je vous avoue avoir eu une large préférence pour Divergente que Hunger Games si nous devions comparer ses deux dystopies. Ici nous sommes témoins d’une Amérique divisée en 5 factions. Chacune des factions est composée d’humains mettant en valeur ce qu’ils sont capables de faire le mieux. Nous comptons les « Audacieux », les « Sincères », les « Érudits », les « Fraternels » et enfin les « Altruistes ».

Les Audacieux clament le courage, les Sincères incapables de mentir, ne disent que la vérité, les Érudits ne jurent que par le savoir, les Fraternels valorisent l’amitié et l’entraide et enfin les Altruistes, dans laquelle notre héroïne Béatrice grandit, servent leur dévouement aux autres. On reconnaît chaque faction par sa couleur vestimentaire.

C’est à l’âge de 16 ans que tous les jeunes sont appelés officiellement à choisir leur faction, la plus grande décision de leur vie, il choisira la faction dans laquelle ils finiront leur existence.

Nous sommes loin de l’ambiance militaire d’Hunger Games, mais presque, nous suivons bien évidemment les aventures de Béatrice dit « Tris » suite au choix de sa faction qui sera autre que celle dans laquelle elle a grandi. L’évolution de notre jeune héroïne se fait crescendo, d’une allure frêle et fragile, Béatrice fera son apprentissage, un combat, une lutte, une compétition pour être dans les retenus de la faction car seuls 10 jeunes gens seront choisis après plusieurs tests et épreuves chaotiques. Tris s’y fera des amis comme des ennemis mais trouvera ce qu’elle n’a encore jamais connu, l’Amour en la personne de son instructeur Quatre, j’avoue avoir eu un faible pour lui et les scènes sont magnifiques. L’auteure n’hésite pas à mettre en danger notre héroïne ou même à la faire subir des situations humiliantes voire très douloureuses pour sa petite personne mais elle met surtout en avant son intelligence.

Petit à petit se dessine le coup d’état politique, une guerre entre factions, qui va clore ce premier tome. Tout s’enchaîne et se précipite… Tris y perd beaucoup dans cette bataille, la fin se termine en gros point d’interrogation, quel avenir pour ceux qui ont survécus ???

Bref un super premier tome, impossible de le refermer, j’espère juste que le second tome soit aussi excellent voire meilleur si je peux dire… Le tome 2 à venir donc !

« Noss Head, Vertiges T1 » de Sophie Jomain.

couverture-etoiles-noss-head-1-vertige-rebell-L-6oenyy

« Hannah, bientôt dix-huit ans, était loin d imaginer que sa vie prendrait un tel tournant. Ses vacances tant redoutées à Wick vont se transformer en véritable conte de fées, puis en cauchemar… Tout va changer, brutalement. Elle devra affronter l inimaginable, car les légendes ne sont pas toujours ce qu on croit. Leith, ce beau brun ténébreux, mystérieux, ne s attendait pas non plus à Hannah. Il tombe de haut, l esprit a choisi : c est elle, son âme s ur. Pourra-t-il lui cacher ses sentiments encore longtemps ? Osera-t-il lui avouer qu il n est pas tout à fait humain ? Il le devra, elle est en danger et il lui a juré de la protéger, toujours… « 
Mon Avis : Voilà un moment que je n’ai lu de lecture YA ou Jeunesse et je n’ai pas été déçue de découvrir le pilote de cette série. C’est sûr et certain je suis fan de loup-garou, j’ai été charmée, séduite par le jeune Leith Sutherland et croyez-moi la petite Hannah a bien de la chance.
 
Voilà un moment que je voulais découvrir cette série dont je lisais beaucoup de bien. J’ai commencé assez tardivement ma lecture et avais peur de ne pas être dans les temps pour finir celle-ci en une semaine mais j’ai été captivée par l’univers de l’auteur, me suis attachée à la jeune Hannah et son histoire.
 
On fait la rencontre d’Hannah, jeune parisienne à l’aube de ses 18 ans, qui à contre-coeur devra passer encore une fois, ses vacances scolaires comme tous les ans à Wick en Ecosse chez sa grand-mère, et donc fêter sa majorité loin de ses amies, loin de Paris.
 
Mais en arrivant à l’aéroport d’Iverness, Hannah fera la connaissance d’un mystérieux jeune homme mais sera loin de se douter des aventures qui l’attendent et avec qui.
 
Je me suis attachée au personnage d’Hannah, franche, courageuse, assez têtue. On a même quelques passages où on découvre une Hannah plutôt rebelle ce qui lui va bien.  Bref une jeune femme bien dans son âge, qui vit dans son temps… mais qui n’a toujours pas connu l’amour et surtout « le » premier baiser. Mais ces nouvelles vacances chez sa grand-mère marqueront un grand tournant dans sa petite vie bien rangée jusqu’à maintenant et plus rien ne sera pareil.
 
Noss Head est une très jolie histoire d’amour entre une jeune fille et un jeune garçon pas comme les autres, l’auteure a créé un univers qui m’a de suite enchantée. Elle a réussi à me mettre dans la peau d’Hannah, à désirer vivre son histoire, à revivre les premiers émois amoureux, ce jeu d’attirance qu’on ne peut contrôler tellement le cœur parle à la place du cerveau. Je me suis imaginée le cadre, l’Ecosse, Wick, le phare, cette petite boutique où elle achète son livre sur les créatures paranormales, sa relation attachante avec sa grand-mère, sa rencontre avec Leith, son secret percé à jour et ses inconvénients.
 
Leath m’a séduite au premier regard qu’Hannah pose sur lui à l’aéroport, une apparition furtive mais tout en intensité. L’auteure m’a rendu curieuse sur ce personnage tant mystérieux. Au fil de la lecture on en apprend beaucoup sur lui, sa nature, son passé, la perte de sa mère alors qu’il était très jeune voire trop jeune. Comment ne pas fondre face à ce personnage, qui très jeune a vécu le drame, l’auteure nous livre là un personnage d’une grande profondeur. Leath est pour son âge d’une maturité exemplaire, il est attentionné envers Hannah e d’une politesse incroyable et physiquement bien bâti bref il ne passe pas inaperçu. L’auteure nous fait ressentir l’attraction entre les deux personnages, elle nous titille les sens et nous donne envie d’être à la place d’Hannah ou de rencontrer un jeune homme tel que Leith avec ses bonnes manières malgré le lourd secret qu’il transporte. Cependant les autres personnages sont tout aussi intéressant, la grand-mère d’Hannah, l’oncle et la tante de Leith.
 
Mais ce qui m’a rendu la lecture agréable, ce fût les paysages dressés par l’auteur. L’auteur nous décrit des visuels qui nous permettent d’imaginer, de reconstruire l’univers dans lequel évoluent Hannah et Leath. Des cadres magnifiques pour une histoire telle que la leur, une histoire de loup garou. J’y passerai volontiers aussi mes vacances. Quel beau voyage en Ecosse nous offre là l’auteure.
 
Pour un premier tome, je ne dirai pas que c’est un coup de cœur car je pense que l’auteure place doucement mais sûrement l’atmosphère et ses personnages, et nous promet une suite encore plus spectaculaire… J’attends de voir ça. Ravie d’avoir pu découvrir la plume de cette auteure et me demande pourquoi avoir attendu si longtemps, bien sûr il y a quelques inconvénients comme dans chaque livre mais je ne suis pas assez pro pour les relever et en général je reste sur les points positifs de mes lectures. Bref un livre qui m’a passionné !