London Road de Samantha Young.

on-dublin

(format numérique)

« Entre un père absent et une mère alcoolique, Johanna Walker, vingt-quatre ans, a toujours agi dans l’intérêt de son petit frère Cole. Pour lui assurer un avenir confortable, elle va même jusqu’à choisir ses partenaires selon l’épaisseur de leur portefeuille… Mais avec Cameron MacCabe, ce fragile équilibre vole soudain en éclats. Si son nouveau collègue du Club 39 ne répond en rien à ses « critères de sélection », se montrant même particulièrement mesquin avec elle, son regard ténébreux laisse pourtant entrevoir la promesse d’une passion interdite et tumultueuse. Aussi, lorsque Cameron emménage dans son immeuble, Jo est tentée, pour la toute première fois, de faire passer ses propres désirs en priorité. »

Mon Avis : J’avais bien aimé le premier tome « Dublin Street » mais j’avoue avoir plus le coup de cœur pour ce second tome, alors que rencontrer Jo ne m’avait pas enchanté dans le 1er tome, d’ailleurs peu de souvenirs d’elle j’en avais gardé. Mais ici, je dois dire que je m’y suis attachée.

Pour resituer ce personnage, Jo n’est autre que l’amie et collègue de Joss au Club 39. Celle-ci avait même tenté de séduire Braden mais en vain sans succès, et non ça n’allait pas être leur histoire !

C’est lors d’un vernissage qu’elle fera la connaissance de Cameron « Cam » alors qu’elle est en compagnie de son petit ami du moment, Malcolm, riche gars. Dès leur premier échange, une connexion physique se fait alors, et pourtant Jo ne semble pas intéressée et pourtant cette attraction, cette attirance est plus forte que la raison et pourtant nos deux personnages sont chacun en couple.

Jo permettra à Cam de trouver un job au sein du Club 39 même. Nous assistons aux premiers de ce dernier au Club, mais celui-ci de part ces préjugés envers Jo, sera très froid envers la jeune femme. J’ai adoré, malgré l’attirance entre eux deux, Cam catalogue direct la jeune femme. Les premiers moments entre nos deux futurs amants sont plutôt difficiles.

Mais la roue tourne, et la tendance va vite changer lorsque Cam emménage à London Road et mieux dans le même immeuble que la jeune femme. De là, Cam découvre qui est réellement Jo, car malgré son côté mangeuse d’hommes au portefeuille bien garni, la belle n’a trouvé d’autre moyen pour subvenir aux besoins de son petit frère Cole et de sa mère alcoolique.

Entre Jo et Cam s’installe une forte amitié pour laisser place à la passion et enfin l’amour, Cam sera celui qui redonnera l’espoir à Jo que la vie est tout autre malgré ses inconvénients, elle apprendra à vivre pour elle au lieu de se sacrifier pour autrui.

Une très jolie histoire entre Cam et Jo, j’y suis ressortie touchée, ses deux personnages m’ont marqué j’avoue. Jo dans son combat de tous les jours, survivre ! Un père qui les a abandonné, une mère devenue alcoolique n’ayant que seul ami l’alcool, un petit frère encore ado  qu’elle considère comme son fils et comme sa raison de survie, mais Jo a mis depuis quelques années, sa vie de côté, la femme qu’elle est avant tout. Et Cam arrive, va bousculer leur train train quotidien, deviendra comme un grand frère pour Cole, refera découvrir la joie de vivre à la belle Jo, sera son soutien mais aussi son amour. J’ai trouvé en Cam l’homme idéal, tatoué (eh oui j’adore), gentil, patient, protecteur, d’un grand soutien alors qu’il nous offrait au début le contraire de ce qui nous fera s’attacher à lui. j’ai trouvé bien courageux Cole pour l’ado qu’il est face à une mère alcoolique et limite violente par ses mots.

Bref j’ai été séduite par ce duo, touchée par leur histoire dramatique. Coup de cœur pour ce second tome bien que le premier fût pas mal aussi. A voir si le troisième tome fera plus d’effet.